Joey Angnatok

Joey Angnatok, chasseur, pêcheur, entrepreneur social, homme d’affaires, chef communautaire (né en mai 1976 à Nain, Terre-Neuve). Joey Angnatok travaille depuis plus de 30 ans avec des chercheurs universitaires et d’autres Inuits pour recueillir des données sur le climat et l’environnement. À la fin de chaque saison de pêche, il convertit son bateau de pêche en vaisseau de recherche marine.

Joey Angnatok, chasseur, pêcheur, entrepreneur social, homme d’affaires, chef communautaire (né en mai 1976 à Nain, Terre-Neuve). Joey Angnatok travaille depuis plus de 30 ans avec des chercheurs universitaires et d’autres Inuits pour recueillir des données sur le climat et l’environnement. À la fin de chaque saison de pêche, il convertit son bateau de pêche en vaisseau de recherche marine.


Joey Angnatok

Représentation de Joey Angnatok dans la vidéo de la Semaine de l’histoire du Canada 2018.


Jeunesse et éducation

Joey Angnatok est un des huit enfants d’une famille dirigée par sa mère, Minnie. En hiver , sa maison, dans le nord du Labrador , est tellement froide qu’il doit secouer le givre de sa couverture le matin quand il y a eu un blizzard . Il fréquente la Jens Haven Memorial School mais ne dépasse pas la 10e année. Joey Angnatok commence à travailler à 10 ans dans sa famille étendue. Il gagne 50 $ par semaine à vérifier les filets de pêche à l’omble arctique et à transporter les prises jusqu’à l’usine de traitement de poisson locale. Plus tard, sa mère lui offre une motoneige d’occasion qu’il utilise pour couper, transporter et vendre du bois de chauffage dans le village.

En 1999, Joey Angnatok épouse Lora, une enseignante de l’école Jens Haven Memorial. Ils ont deux enfants. 

Durant l’hiver 2000, Nain est secouée par une vague de suicides . Durant cette période tragique, le frère de Joey Angnatok, âgé de 15 ans, est tué dans une querelle domestique. Quelques semaines après la mort de son frère, Joey Angnatok devient bénévole pour un programme appelé Ulapitsaijet, ce qui signifie « Inuits écoutant les Inuits ». En ces temps très difficiles pour la communauté, il passe de porte en porte et écoute les gens parler de leurs craintes et angoisses, sans porter de jugement. (Voir aussi Suicide chez les Autochtones au Canada et Condition sociale des Autochtones au Canada.)

Le saviez-vous?
Terre-Neuve est devenue une province canadienne lorsqu’elle s’est jointe à la Confédération en 1949. (Voir aussi Terre-Neuve-et-Labrador et la Confédération .) En 2001, le gouvernement provincial a changé son nom officiel pour Terre-Neuve-et-Labrador . Le Nunatsiavut , ce qui signifie « Notre magnifique terre » en Inuktitut , a été créé en 2005 en tant que territoire des Inuits du Labrador . Il s’agit d’un territoire disposant d’une autonomie gouvernementale limitée dans le nord de la péninsule du Labrador. Nain est la capitale administrative et la communauté la plus septentrionale.

Carrière

Joey Angnatok est propriétaire de la compagnie Putjotik Fisheries Limited, qui est active depuis 2002. La compagnie a pratiqué la pêche au crabe des neiges, à la crevette nordique et au turbot, ainsi que la chasse aux phoques sur la côte nord du Labrador. Joey Angnatok ne pratique plus la chasse aux phoques à cause des normes gouvernementales, ni la pêche aux crevettes parce que les quotas ont été gelés. Ses voyages de pêche durent habituellement 72 heures, et les prises sont livrées directement aux usines de traitement. Bien que son palangrier, le MV What’s Happening, puisse transporter huit personnes, la plupart des sorties ne comptent que cinq ou six membres d’équipage. (Voir aussi Pêches au Canada : homards, crabes et crevettes .)

Recherche

En 1989, Joey Angnatok commence à accompagner les chercheurs de différentes universités qui viennent recueillir des données environnementales . Depuis de nombreuses années, les chercheurs sont convaincus que les guides inuits en savent davantage sur la terre et certains changements environnementaux que les scientifiques à partir des données qu’ils colligent. Avec le temps, Joey Angnatok et les autres Inuits développent suffisamment de compétences pour recueillir des données par eux-mêmes et ramasser des échantillons de fond marin, d’eau , d’arbres et d’animaux à l’intention des chercheurs.

Depuis 2001, Joey Angnatok a adapté son bateau de 19 mètres What’s Happening pour en faire un vaisseau de recherche marine hauturier, équipé de tous les instruments nécessaires à la cueillette des données environnementales requises. Ses recherches aident les scientifiques qui s’efforcent de comprendre l’évolution de la glace de mer et de la faune dans le nord du Labrador.

La participation aux recherches sur les polluants organiques persistants chez les phoques et les poissons a permis à Joey Angnatok de découvrir à quel point le Nunatsiavut se transforme. Quand il était enfant, chacun croyait que ce qu’on ne pouvait voir de nos propres yeux n’existait pas. Mais aujourd’hui, les taux de mercure dans les produits de sa chasse et sa pêche sont alarmants. « J’ai toujours pensé », dit-il, « que ce qui sortait tout frais de la mer était bon à manger, mais maintenant, dans certains cas cela ne l’est pas. »

Avec l’aide de ses deux petits frères et de quelques parents, Joey Angnatok utilise le What’s Happening pour mener des recherches sur la transformation des conditions dans l’Arctique. Il parcourt une vaste région, allant de Goose Bay , Terre-Neuve-et-Labrador , jusqu’à Resolute , au Nunavut , pour recueillir des échantillons dans différentes régions.

En 2011, Joey Angnatok entreprend un long voyage de recherche jusqu’à Resolute. Il suit en partie le trajet emprunté par les vaisseaux britanniques Erebus et Terror, de l’expédition sir John Franklin , partie à la recherche du Passage du Nord-Ouest en 1845-1847, qui s’est terminée par la perte des deux vaisseaux et la mort de leur équipage. (Voir aussi Recherche de l’expédition Franklin .) Pendant le voyage de Joey Angnatok, l’équipage capture 40 requins du Groenland , auparavant inconnus dans la région. 

Reconnaissance

En décembre 2014, Joey Angnatok est le premier récipiendaire du Prix de reconnaissance inuit pour sa participation à la recherche dans l’Arctique. Il reçoit le prix à la conférence ArcticNet, à Ottawa .

Pour la Semaine de l’histoire du Canada, du 19 au 25 novembre 2018, Historica Canada a préparé une petite vidéo sur Joey Angnatok afin que les gens puissent en apprendre davantage sur ses actions en faveur de l’environnement.


Signification

Le vaisseau de Joey Angnatok est de propriété 100 % inuite et son équipage est entièrement inuit, deux premières en ce qui a trait à la recherche dans l’Arctique au Canada. Il fournit également des emplois pour les résidents de la région. Joey Angnatok considère son travail comme un don important qu’il rend à sa communauté. De leur côté, les Inuits sont enchantés d’y voir participer des gens de leur communauté.

Outre la pêche et la recherche, le What’s Happening contribue à unir les jeunes Inuits, qui ont du mal à se sentir connectés à leur culture. Grâce à un programme appelé « Going Off, Growing Strong » (« Partir, pour devenir plus fort »), Joey Angnatok embarque des jeunes pour les faire voyager sur les terres. Ils mesurent l’épaisseur de la glace une fois par semaine et chassent le lagopède ou le phoque . Le bateau, dit-il, a un excellent impact sur les jeunes, et ils apprécient beaucoup les voyages. 


Liens externes

//