Jubilé de platine de la reine Elizabeth II, 2022 | l'Encyclopédie Canadienne

article

Jubilé de platine de la reine Elizabeth II, 2022

Le 6 février 2022 a marqué le soixante‑dixième anniversaire de l’accession au trône de la reine Elizabeth II du Royaume‑Uni et des royaumes du Commonwealth en 1952. Au printemps 2022, les membres de la famille royale ont effectué des visites du jubilé dans les pays du Commonwealth, et une fin de semaine fériée de quatre jours a été observée au Royaume‑Uni, du 2 au 5 juin 2022, pour les célébrations du jubilé de platine. La reine est le seul monarque du Royaume‑Uni et du Commonwealth à célébrer un jubilé de platine. Elle détient actuellement le record mondial du deuxième règne le plus long, devancée à ce chapitre uniquement par le roi Louis XIV, en France, et ses 72 ans sur le trône.

2 juin 1953

Jour de l’accession au trône

La reine a célébré le soixante‑dixième anniversaire de son accession au trône dans le calme, dans sa propriété privée de Sandringham House, dans le Norfolk, le 6 février étant également l’anniversaire du décès de son père, le roi George VI. Le 5 février, une réception a été organisée, à Sandringham, pour les bénévoles, les aînés et les membres du Women’s Institute local. Ce même jour, la reine a adressé un message du jour de l’accession au trône, remerciant le public de son soutien et exprimant le vœu que sa belle‑fille, Camilla, duchesse de Cornouailles, soit un jour connue comme la reine consort.

Visite des pays du Commonwealth

De façon similaire aux célébrations de son jubilé de diamant de 2012, la reine est restée au Royaume‑Uni pour son jubilé de platine, alors que les membres de la famille royale visitaient les royaumes du Commonwealth. Les visites royales du jubilé de platine ont attiré l’attention d’un très vaste public, car il s’agissait des premières visites de membres de la famille royale dans les pays du Commonwealth, depuis le début de la pandémie de COVID‑19, en mars 2020.

En mars 2022, le petit‑fils de la reine, le prince William, et sa femme, Catherine, duc et duchesse de Cambridge, ont visité le Belize, la Jamaïque et les Bahamas, en l’honneur du jubilé de platine. Cette visite dans les Caraïbes a toutefois fait l’objet de critiques dans la presse, en raison du coût du voyage et des images, rappelant le colonialisme britannique, du couple royal saluant des enfants à travers la clôture d’un terrain de sport et passant en revue les troupes jamaïcaines à partir d’une Land Rover découverte. Les visites d’autres pays du Commonwealth – en Australie, en avril, par la princesse Anne et son mari le vice‑amiral Timothy Laurence, et au Canada, en mai, par le prince Charles, le prince de Galles, et Camilla, la duchesse de Cornouailles – ont été mieux reçues.

timbre-commemorant-la-reine-elizabeth-II

Visite royale au Canada

Du 17 au 19 mai 2022, le prince Charles, le prince de Galles, et Camilla, la duchesse de Cornouailles, ont visité St. John’s et Quidi Vidi à Terre‑Neuve‑et‑Labrador, la région de la capitale nationale, ainsi que Dettah et Yellowknife dans les Territoires du Nord‑Ouest, en l’honneur du jubilé de platine. Au cours de cette brève visite, l’accent a été mis sur des sujets d’actualité comme la réconciliation avec les peuples autochtones, la rencontre de membres de la communauté ukrainienne au Canada, pendant l’invasion russe de l’Ukraine, le changement climatique et les finances durables. Dans le cadre des célébrations du jubilé de platine au Canada, le couple royal a assisté à une réception à Rideau Hall et a dévoilé une plaque au Jubilee Garden, à Yellowknife. À St. John’s, Charles a déclaré : « Alors que nous commençons cette visite du jubilé de platine qui nous amènera du membre le plus récent de la Confédération aux plus anciennes collectivités du Nord et à une capitale riche d’histoire, ma femme et moi sommes impatients de vous écouter et d’en apprendre plus sur le futur que vous vous efforcez de construire. » Dans les Territoires du Nord‑Ouest, il a reconnu la souffrance des Autochtones causés par le système des pensionnats indiens, déclarant : « Nous devons écouter la vérité de l’expérience vécue par les Autochtones et nous devons tout mettre en œuvre pour mieux comprendre leur douleur et leur souffrance. » Lors de la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth de 2022, au Rwanda, Charles a fait observer que les efforts de réconciliation du Canada avec les peuples autochtones constituaient des leçons dont devraient s’inspirer les autres nations du Commonwealth.

Célébrations au Canada

Le jubilé de platine de la reine Elizabeth II a été célébré au Canada avec moins de cérémonies que ses précédents jubilés d’argent (1977), d’or (2002) et de diamant (2012). Le gouvernement fédéral n’a pas émis de médailles du jubilé de platine, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, le Nouveau‑Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Île‑du‑Prince‑Édouard l’ayant fait, de leur côté, à l’échelon provincial. Des pièces commémoratives et des timbres postes ont été émis et des expositions ont été organisées dans les musées en l’honneur du jubilé de platine, des jardins du jubilé ayant été inaugurés par les lieutenants‑gouverneurs et les commissaires territoriaux dans l’ensemble des provinces et des territoires (voir aussi Gouvernements territoriaux au Canada). Un spectacle d’été son et lumière sur la colline du Parlement a projeté des images des visites de la reine au Canada, tout au long de son règne. Des phares du jubilé ont été illuminés dans tout le Commonwealth, notamment à Ottawa et à Toronto. Des collectivités locales ont également organisé leurs propres célébrations, qui se sont souvent inscrites dans le cadre des célébrations plus larges de la fête de Victoria, avec, notamment, des feux d’artifice et des pique‑niques, ainsi qu’à Ottawa, avec un défilé de corgis.

Célébrations au Royaume‑Uni

Au Royaume‑Uni, les célébrations du jubilé de platine ont pris place au cours d’une fin de semaine fériée de quatre jours, du 2 au 5 juin 2022. La reine, âgée de 96 ans, a fait un certain nombre d’apparitions, au balcon du palais de Buckingham, avec son cousin le duc de Kent, à l’occasion du défilé du salut au drapeau, et avec les membres actifs de la famille royale, lors du défilé aérien, le premier jour des célébrations. Elle a également allumé un phare du jubilé de platine, au château de Windsor, et effectué une dernière apparition, avec Charles, Camilla, William et Catherine, et leurs enfants, au balcon, à la fin de la reconstitution historique du jubilé de platine. Elle n’a toutefois participé à aucune autre manifestation au cours de la fin de semaine, étant notamment absente du service d’action de grâce à la cathédrale Saint‑Paul et du derby d’Epsom, en raison d’une « certaine gêne » attribuée à des problèmes de mobilité ayant déjà, en 2021 et 2022, limité ses apparitions en dehors de ses résidences.

Le futur de la monarchie

L’absence de la reine d’une partie des célébrations du jubilé de platine au Royaume‑Uni et ses problèmes de mobilité persistants ont suscité des discussions et des débats, dans tout le Commonwealth, quant au futur de la monarchie. Le fils de la reine, le prince Charles et son petit‑fils, le prince William, ainsi que leurs épouses respectives, Camilla et Catherine, ont joué des rôles de premier plan lors des célébrations du jubilé de platine et des visites des pays du Commonwealth. Cette situation a entraîné de nombreuses spéculations, aussi bien de la part de la presse que du public, quant au déroulement des deux prochains règnes et au maintien du soutien à la monarchie dans les royaumes du Commonwealth. La reine elle‑même a abordé le futur de la monarchie dans son message du jour de l’accession au trône, déclarant : « Lorsque, le moment venu, mon fils Charles deviendra roi, je sais que vous lui donnerez, ainsi qu’à sa femme Camilla, le même soutien que celui que vous m’avez offert. »

La reine Elizabeth visitant le Monument commémoratif de guerre du Canada à Ottawa, vers 1943-1965.
collection
Famille royale