Membres des familles royales qui ont vécu au Canada | l'Encyclopédie Canadienne

list

Membres des familles royales qui ont vécu au Canada

Il y a des visites royales au Canada depuis la fin du 18e siècle, mais certains membres de la royauté sont restés plus longtemps que quelques jours ou quelques semaines au Canada et sont même devenus propriétaires et/ou résidents à long terme. Certains ont vécu au Canada pour des raisons officielles en tant que chefs militaires ou gouverneurs généraux, tandis que d’autres ont fui la guerre, la révolution ou les paparazzis pour y trouver un havre de paix. Voici 10 exemples de membres de la famille royale qui ont vécu au Canada.

Prince Edward, duc de Kent et de Strathearn

1. Prince Edward, duc de Kent et de Strathearn (1767-1820)

Quatrième fils du roi George III, le prince Edward a poursuivi une carrière militaire. En 1791, le prince Édouard est posté à Québec. Dans un discours prononcé en français à la suite des élections de 1792 à l’Assemblée législative du Bas-Canada, il déclare : « Que je n’entende plus parler des odieuses distinctions entre Français et Anglais. Vous êtes tous des sujets canadiens de Sa Majesté britannique. » En 1794, il devient commandant militaire de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick et renforce les défenses de la colline de la Citadelle à Halifax. En 1798, l’île Saint-Jean se sépare de la Nouvelle-Écosse pour devenir une colonie distincte et est renommée Île-du-Prince-Édouard en son honneur en 1799. Après un an comme commandant en chef des forces britanniques en Amérique du Nord, il retourne en Grande-Bretagne en 1800 et épouse la princesse Victoire de Saxe-Cobourg-Saalfeld en 1818. Leur fille, la future reine Victoria, naît en 1819.

Lorne, marquis de

2. Princesse Louise (1848-1939) et Lord Lorne (1845-1914)

En 1878, le gendre de la reine Victoria, John Campbell, lord Lorne, devient gouverneur général du Canada. Lui et son épouse, la princesse Louise Caroline Alberta, s’installent à Rideau Hall, à Ottawa, où la princesse Louise, peintre et sculpteuse de talent, transforme l’une des pièces en atelier d’artiste. La princesse Louise et lord Lorne jouent un rôle clé dans la fondation de l’Académie royale des arts du Canada et de la Galerie nationale du Canada. Louise se blesse dans un accident de traîneau en 1880 et passe de longues périodes de convalescence en Europe et aux Bermudes. Le couple entreprend la première visite royale en Colombie-Britannique en 1882 et retourne en Grande-Bretagne à la fin du mandat de Lorne comme gouverneur général en 1883. Le lac Louise et la province de l’Alberta portent tous deux le nom de Louise.

Noël 1917, hôpital Duchess of Connaught

3. Duc de Connaught (1850-1942) et duchesse de Connaught (1860-1917)

Troisième fils de la reine Victoria, le prince Arthur, duc de Connaught, reçoit une formation militaire au Canada en tant qu’officier du détachement de Montréal de la brigade des fusiliers en 1869-1870. Il traverse également le Canada sur le chemin de fer du Canadien Pacifique en 1890. En 1911, le duc de Connaught devient gouverneur général du Canada et s’installe à Rideau Hall avec son épouse, la princesse Louise Margaret de Prusse, duchesse de Connaught, et leur fille, la princesse Patricia. Pendant la Première Guerre mondiale, le duc passe en revue les régiments, visite les hôpitaux et inspecte les services militaires auxiliaires, tandis que la duchesse crée le Fonds hospitalier de la duchesse de Connaught. Le duc et la duchesse de Connaught retournent en Grande-Bretagne à la fin du mandat du duc comme gouverneur général en 1916.

Princesse Patricia de Connaught

4. Princesse Patricia de Connaught (1886-1974)

La fille du duc et de la duchesse de Connaught, la princesse Patricia, est devenue une personnalité publique de premier plan pendant le mandat du duc comme gouverneur général, servant d’hôtesse à Rideau Hall pendant les maladies de sa mère. Pendant la Première Guerre mondiale, elle devient colonelle en chef honoraire du régiment d’infanterie légère canadienne de la princesse Patricia et brode elle-même les couleurs du régiment. Elle contribue par ses peintures à des expositions et des galeries canadiennes. En 1917, son image apparaît sur le billet de 1 $.

Roi Édouard VIII

5. Roi Édouard VIII (1894-1972)

En 1919, le futur roi Édouard VIII achète un ranch en Alberta au cours d’une tournée royale. Il nomme la propriété le ranch E. P. (Edward Prince) et y élève des bovins, des moutons et des chevaux importés du duché de Cornouailles, au Royaume-Uni. Son père, le roi George V, n’approuve pas que son fils devienne propriétaire au Canada, car il craint que les autres dominions s’attendent également à ce que le prince achète des terres lors de ses tournées. Néanmoins, Édouard conserve la propriété jusqu’en 1962, la visitant pendant ses tournées canadiennes en tant que prince de Galles et après son abdication en 1936.

Le comte d'Athlone et de Son Altesse Royale la princesse Alice

6. Comte d’Athlone (1874-1957) et comtesse d’Athlone (1883-1981)

Le comte d’Athlone (né prince Alexandre de Teck) accompagne son beau-frère et sa sœur, les futur roi George V et reine Mary, lors de leur tournée royale canadienne en 1901. En 1940, le comte d’Athlone devient gouverneur général du Canada. La comtesse d’Athlone est une petite-fille de la reine Victoria et une nièce de la princesse Louise et du duc de Connaught. Le comte et la comtesse d’Athlone accueillent les conférences de Québec pendant la Deuxième Guerre mondiale et voyagent beaucoup au Canada pour soutenir l’effort de guerre. Ils retournent en Grande-Bretagne à la fin du mandat du comte d’Athlone comme gouverneur général en 1946.

Princesse Juliana et Princesse Margriet

7. Princesse Margriet des Pays-Bas (1943-)

Après l’occupation allemande des Pays-Bas pendant la Deuxième Guerre mondiale, la famille royale néerlandaise se réfugie au Royaume-Uni. Alors que la reine Wilhelmina reste en Grande-Bretagne, sa fille, la princesse héritière Juliana, et ses petites-filles Beatrix et Irène passent la guerre à Ottawa, vivant d’abord à Rideau Hall, puis à Stornoway. Le 19 janvier 1943, la troisième fille de Juliana, la princesse Margriet, naît à l’hôpital civique d’Ottawa dans une maternité que le comte d’Athlone déclare extraterritoriale afin que le bébé royal n’ait que la citoyenneté néerlandaise. À l’âge adulte, Margriet revient au Canada à de nombreuses reprises, assistant aux festivals des tulipes à Ottawa, rencontrant des anciens combattants et recevant un diplôme honorifique de l’Université McMaster. (Voir aussi Libération des Pays-Bas.)

Zita de Bourbon-Parme, impératrice d’Autriche

8. Zita de Bourbon-Parme, impératrice d’Autriche (1892-1989)

Alors que la famille royale néerlandaise vit à Ottawa pendant la Deuxième Guerre mondiale, le Québec devient un refuge pour la royauté européenne francophone. Après la chute de la maison autrichienne des Habsbourg en 1918 et la mort de son mari, Zita de Bourbon-Parma, l’ancienne impératrice d’Autriche, s’installe en Belgique avec ses enfants. Après l’invasion allemande de la Belgique, la famille s’installe au Québec afin que ses enfants puissent poursuivre leur éducation en français. L’une des filles de Zita obtient d’ailleurs un diplôme en économie de l’Université Laval. La belle-sœur de Zita, la princesse Charlotte du Luxembourg, vit également au Québec pendant la guerre.

Grande-duchesse Olga

9. Grande-duchesse Olga de Russie (1882-1960)

Sœur cadette du tsar Nicolas II de Russie, la grande-duchesse Olga fuit la Russie en 1919 avec son second mari, Nikolaï Kulikovsky, et ses deux jeunes fils, Tikhon et Guriy, à la suite de la révolution russe de 1917. La famille s’installe au Danemark jusqu’à ce que la proximité des troupes soviétiques après la Deuxième Guerre mondiale les incite à émigrer au Canada en 1948. Olga et Nikolaï achètent une ferme à Campbellville, puis déménagent à Cooksville en 1952. Olga est une aquarelliste de talent, et ses tableaux sont exposés à Toronto. Olga décède dans un appartement situé au-dessus d’un salon de beauté à Toronto en 1960.

Le prince Harry et Meghan Markle

10. Prince Harry (1984-) et Meghan, duc et duchesse de Sussex (1981-)

En 2019, le petit-fils de la reine Elizabeth II, le prince Harry, et son épouse, Meghan Markle, décident de passer Noël au Canada avec leur petit garçon, Archie. Lors d’un bref retour au Royaume-Uni en 2020, Harry et Meghan visitent la Maison du Canada le 7 janvier pour remercier les Canadiens de leur hospitalité. Peu de temps après, ils annoncent qu’ils renoncent à leur rôle de membre senior de la famille royale et déménagent sur l’île de Vancouver. Harry, Meghan et Archie restent en Colombie-Britannique jusqu’en mars 2020, date à laquelle ils déménagent en Californie.

La reine Elizabeth visitant le Monument commémoratif de guerre du Canada à Ottawa, vers 1943-1965.
collection
Famille royale