Tobias Enverga Jr. | l'Encyclopédie Canadienne

article

Tobias Enverga Jr.

Tobias Enverga Jr, sénateur, leader civique (né le 2 décembre 1955 dans la province de Quezon, aux Philippines; décédé le 16 novembre 2017 à Medellín, en Colombie). Premier Canadien d’origine philippine nommé au Sénat, Tobias Enverga a également été le premier Canadien d’origine philippine élu à une fonction publique à Toronto, ayant servi comme administrateur du TCDSB dans le quartier 8 en 2010.

Premières années

Tobias Enverga Jr., surnommé « Jun » par des parents et des amis, naît dans la ville de Lucena, aux Philippines. Il est le sixième enfant d’une famille d’éducateurs de la classe moyenne de la province de Quezon. Son père, Tobias Y. Enverga Sr. est doyen d’une université et sa femme, Marcela Combalicer, est originaire de la ville d’Infanta.

Tobias Enverga étudie au Luzonian Colleges (aujourd’hui l’université Enverga), où son père a été doyen. Il poursuit ses études postsecondaires au Colegio de San Juan de Letran à Manille. À cette époque, les Philippines sont soumises à la loi martiale. Le jeune Enverga devient ainsi un militant et un membre du groupe de jeunes socialistes Kabataang Makabayan (jeunesse patriotique). Il obtient son baccalauréat en économie à Letran en 1976.

Après avoir obtenu son diplôme, il travaille pour la Banque des îles Philippines. C’est là qu’il rencontre Rosemer Albovias, qui devient plus tard sa femme.

Immigration

En février 1981, Tobias Enverga déménage au Canada, où il travaille brièvement pour une banque multinationale. (Voir Immigration au Canada et Activité bancaire au Canada.) Après deux ans, il retourne aux Philippines, où il épouse Rosemer en janvier 1983. En avril, ils s’installent à Toronto. En 1985, il devient citoyen canadien. Le couple a trois enfants.

Tobias Enverga finit par travailler à la Banque de Montréal (BMO). Il y débute comme codeur de chèques dans la salle du courrier, avant d’être promu à un poste supérieur. Tout en travaillant à la banque, il suit des cours au Centennial College, d’où il obtient un certificat en informatique. Fort de cette formation, il devient opérateur informatique à la banque.

Il suit également un cours de gestion de projet à la Schulich School of Business de l’Université York, ce qui lui permet, plus tard, d’être gestionnaire dans le cadre du service informatique de la BMO. Il y travaille pendant plus de trois décennies.

Engagement communautaire

Le service communautaire et la charité définissent la vie et la carrière de Tobias Enverga. Il accède à la notoriété après avoir assumé des rôles de premier plan dans des groupes communautaires et plusieurs projets caritatifs. Il aide à recueillir des fonds pour les célébrations du centenaire des Philippines en 1998. Cet événement attire des milliers de participants à Toronto. Il est également le fondateur et le président de la Lucena City Association of Ontario, un groupe qui a notamment envoyé du matériel médical et des missions humanitaires aux Philippines.

De 2005 à 2009, il est le président du Philippine Independence Day Council (PIDC). Ce groupe organise diverses activités à Toronto pour promouvoir l’histoire, la liberté et la culture des Philippines. Des événements publics marquent la Journée de l’indépendance des Philippines le 12 juin de chaque année. Les communautés philippino-canadiennes observent cette fête par des festivals, des défilés et des cérémonies de lever du drapeau. Il devient également le directeur du Conseil multiculturel canadien pour les Asiatiques en Ontario, en plus de co-présider la célébration du mois du patrimoine asiatique pour la région du Grand Toronto.

En 2008, Tobias Enverga fonde la Philippine Canadian Charitable Foundation. Cet organisme coordonne les opérations de secours entre le Canada et les Philippines. Il soutient également d’autres groupes caritatifs tels que ANCOP Canada et Kol Hope Foundation for Children, dont il est membre du conseil d’administration.

De 2009 à 2011, Tobias Enverga est membre du conseil d’administration de la Community Alliance for Social Justice (CASJ). La CASJ est une vaste alliance d’individus et de groupes issus de la campagne populaire réclamant justice pour Jeffrey Reodica, un adolescent philippin abattu par le policier torontois Dan Belanger en 2004.

Conseiller scolaire

Tobias Enverga est le premier Canadien d’origine philippine à occuper un poste élu publiquement à Toronto. En octobre 2010, il se porte candidat au poste de conseiller scolaire du quartier 8 de Scarborough au sein du Toronto Catholic District School Board (TCDSB). (Voir Catholicisme au Canada.) À l’issue d’une lutte serrée, il remporte l’élection contre l’ancienne directrice d’école Carol Williams.

Au sein du conseil scolaire, il défend la cause des enfants en situation de handicap. Il devient également membre du Comité consultatif sur l’éducation spéciale du TCDSB et de l’Association du syndrome de Down de Toronto. (Voir aussi Capacitisme.) Il est commissaire d’une école catholique pendant près de deux ans avant sa nomination au Parlement.

Premier Philippin au Sénat

Tobias Enverga Jr. est le premier Canadien d’origine philippine à siéger au Sénat. Le 6 septembre 2012, l’ancien premier ministre Stephen Harper nomme Tobias Enverga à la chambre haute du Parlement. Il prête officiellement serment en tant que sénateur trois semaines plus tard.

En tant que sénateur, Tobias Enverga défend le multiculturalisme, devenant même coprésident du groupe d’amitié parlementaire Canada-Philippines au cours de sa première année en poste. En 2015, il présente au Sénat un projet de loi visant à proclamer un mois dédié au patrimoine hispanique. Le Parlement adopte le projet de loi en 2018 et désigne le mois d’octobre de chaque année comme le mois du patrimoine latino-américain. (Voir Canadiens d’origine latino-américaine.)

Tobias Enverga agit également comme membre de la délégation canadienne auprès du ParlAmericas, un réseau composé de représentants de 35 pays d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale, d’Amérique du Sud et des Caraïbes. Il joue un rôle actif dans l’établissement de liens avec des parlementaires et des représentants de la société civile de diverses régions par le biais du dialogue politique et de la coopération.

Prix et reconnaissance

En 2008, Tobias Enverga reçoit le Lingkod sa Kapwa Pilipino, le prix présidentiel du service aux compatriotes philippins des mains de l’ancienne présidente philippine Gloria Macapagal Arroyo. Ce prix est décerné à des groupes ou des individus philippins « pour leur contribution exceptionnelle ou significative à la reconstruction, au progrès et au développement des Philippines. »

En mai 2012, Tobias Enverga reçoit la médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. Il est également l’un des lauréats de la médaille du Sesquicentenaire en 2017, qui souligne le 150e anniversaire de la première réunion du Sénat du Canada.

En 2013, il est élu au rang de Chevalier Grand Officier de Rizal, un ordre créé pour honorer et défendre les idéaux du héros national philippin José Rizal.

À titre posthume, le sénateur Tobias Enverga Jr reçoit le prix Golden Balangay en 2018 pour l’ensemble de ses réalisations. Ce prix lui est accordé en reconnaissance de ses années de service communautaire au Canada. Cette année-là, il reçoit également la Quezon Medalya ng Karangalan (médaille d’honneur) pour ses contributions au service public. Il s’agit de la plus haute reconnaissance accordée aux résidents de la province de Quezon.

Il reçoit également en 2021 le prix du Quincentenaire décerné par le consulat général des Philippines à Toronto. La remise de cette plaque marque la célébration par les Philippines du 500e anniversaire de divers événements survenus dans l’archipel, notamment le premier tour du monde.

Décès et héritage

Le service au Parlement de Tobias Enverga est interrompu en 2017. En effet, le 16 novembre, il décède des suites d’un accident lors d’un voyage parlementaire à Medellín, en Colombie, pour assister à l’assemblée plénière annuelle du ParlAmericas. Il est enterré au cimetière catholique Christ the King à Markham.

En 2017, l’héritage de Tobias Enverge est consolidé par la création de la médaille d’Excellence du sénateur Tobias C. Enverga. Créée quelques mois avant son décès, elle vise à reconnaître « les leaders ou groupes exceptionnels qui ont apporté une contribution significative à l’amélioration de leurs communautés. »