Dan Aykroyd

Daniel Edward Aykroyd, comédien, acteur et scénariste (Ottawa, 1er juillet 1952). Dan Aykroyd étudie en sociologie et est membre de troupes de théâtre étudiantes à l'Université Carleton. Il se joint par la suite à la troupe de comédiens Second City de Toronto.

Daniel Edward Aykroyd, comédien, acteur et scénariste (Ottawa, 1er juillet 1952). Dan Aykroyd étudie en sociologie et est membre de troupes de théâtre étudiantes à l'Université Carleton. Il se joint par la suite à la troupe de comédiens Second City de Toronto. Il se fait connaître à la télévision dans ses différents rôles créés pour l'émission Saturday Night Live, du Canadien Lorne Michaels, de 1975 à 1980, dont Elwood Blues et Beldar, un des « coneheads ». Il tient le rôle d'Elwood dans la version cinématographique très populaire de The Blues Brothers (1980, v. f. Les frères Blues), aux côtés de John Belushi, un acteur à qui on l'associe souvent. Il reprend le personnage dans Blues Brothers 2000 (1998, v. f. Les frères Blues 2000), en plus de coécrire les scénarios des deux films.

Dan Aykroyd démontre ses possibilités et sa polyvalence en jouant dans de nombreux films, notamment dans le rôle du fils de Miss Daisy (Jessica Tandy) dans Driving Miss Daisy (1989, v. f. Miss Daisy et son chauffeur), pour lequel il est en nomination pour l'oscar du meilleur acteur dans un rôle de soutien. Il fait ses débuts dans le film canadien Love at First Sight (1974). Il joue également dans 1941 (1979, v. f. 1941) de Steven Spielberg, Neighbors (1981, v. f. Les voisins), Twilight Zone: The Movie (1983, v. f. La quatrième dimension), Ghost Busters (1984, v. f. S.O.S. fantômes) en tant qu'acteur et coscénariste, Indiana Jones and the Temple of Doom (1984, v. f. Indiana Jones et le temple maudit), Dragnet( 1987, v. f. Dragnet), My Girl (1991, v. f. L'été de mes onze ans), Celtic Pride (1996, v. f. À la gloire des Celtics), Grosse Pointe Blank (1997, v. f. Le tueur de grosse pointe), le film d'animation Antz (1998, v. f. Fourmiz) et Susan's Plan (1998, v. f. Susan a un plan).

On peut voir Aykroyd dans Diamonds (1999; v.f. La magie des diamants) aux côtés de Kirk Douglas et de Lauren Bacall, dans Stardom (2000, v. f. Stardom - Le culte de la célébrité) réalisé par Denys ARCAND, The Curse of the Jade Scorpion (2001, v. f. Le sortilège du scorpion de jade) réalisé par Woody Allen, Evolution (2001, v. f. Évolution) d'Ivan Reitman ainsi que Bright Young Things (2003), l'adaptation de Stephen Fry du roman Vile Bodies d'Evelyn Waugh. Aykroyd réalise Nothing But Trouble (1991, v. f. Tribunal fantôme), avec John Candy et Chevy Chase.

Évidemment, Aykroyd joue aussi dans des films ayant reçu de mauvaises critiques ou mal reçus par le public, comme Exit to Eden (1994, v. f. Club Eden), Getting Away with Murder (1996), Crossroads (2002, v. f. À la croisée des chemins), le premier film de la chanteuse Britney Spears, Unconditional Love (2002, v. f. Un amour absolu), Christmas with the Kranks (2004, v. f. Noël chez les Kranks) ainsi que White Coats (2004, v. f. Médecin en herbe). Ses deux films avec Adam Sandler, 50 First Dates (2004, v. f. Les 50 premiers rendez-vous) et I Now Pronounce You Chuck and Larry (2007, v. f. Je vous déclare Chuck et Larry) sont quelconques.

Aykroyd quitte Hollywood et revient au Canada pour jouer dans la minisérie de la SRC The Arrow (1997, v. f. Projet Arrow), sa première production canadienne en plus de vingt ans. Il y tient le rôle de Crawford Gordon, président d'A.V. Roe Canada Ltd. et inventeur de l'Avro Arrow. Il remporte quatre Emmy Awards : un avec les coscénaristes de Saturday Night Live, un pour son rôle de soutien dans Tuesdays with Morrie (v. f. Morinie : Une leçon de vie) et deux pour sa voix dans The Simpsons (v. f. Les Simpson).

Il s'associe à des vinificateurs, notamment avec Niagara Cellars en 2006, ce qui lui permet de lancer ses vins « Signature Reserve ». Son Vidal Ice Wine remporte l'Ontario Wine Award (2008) du vin de l'année.

Dan Aykroyd reçoit un doctorat honorifique en littérature de l'Université Carleton en 1994 et il devient membre de l'Ordre du Canada en 1998. En 2002, il est intronisé à l'Allée des célébrités canadiennes.


Liens externes