Naviguer "Politique"

Afficher 101-120 de 150 résultats
Article

Convention du Nid-de-Corbeau

Dans les années 1890, après la découverte de riches gisements de minerai dans la région de Kootenay, dans le Sud de la Colombie-Britannique, des promoteurs américains viennent s'installer dans la région afin d'étendre vers le nord leur réseau de chemin de fer transcontinental.

Article

Cornwallis Statue

Une statue d’Edward Cornwallis, le colon fondateur d’Halifax, est érigée dans le centre-ville en 1931 pour célébrer la colonisation britannique. La statue devient, plus tard, un objet de controverse au milieu d’un débat public grandissant sur la façon dont Edward Cornwallis a traité le peuple mi’kmaq.

Article

Grève d'Oshawa

Deux des ministres du Cabinet de Hepburn s'opposent à ses actions, le ministre du Travail David Croll et le procureur général Arthur Roebuck, à qui on demande de démissionner.

Article

L'Acte d'Union

L'Acte d'Union, loi du Parlement britannique, entériné en juillet 1840 et promulgué le 10 février 1841, a réuni les colonies du Haut-Canada et du Bas-Canada sous l'égide d'un seul et unique gouvernement, donnant naissance à la Province du Canada.

Article

Droit de traiter

Le mot « traité » recouvre tous les types d'accords internationaux régis par le droit international et conclus par et entre des États et des organismes internationaux. Parfois, on les appelle aussi convention, protocole ou déclaration.

Article

Loi sur les mesures de guerre

La Loi sur les mesures de guerre est une loi fédérale adoptée par le parlement le 22 août 1914, après le début de la Première Guerre mondiale. Elle confère au gouvernement canadien des compétences étendues pour le maintien de la sécurité et de l’ordre en temps de guerre ou d’insurrection. Pendant les deux guerres mondiales, la Loi suscite la controverse lorsqu’elle est utilisée pour suspendre les libertés civiles des personnes au Canada considérées comme « sujets d’un pays ennemi », ce qui mène à une arrestation de masse et à des incarcérations sans accusations ni procès. Elle est également mise en application lors de la Crise d’octobre de 1970, au Québec. Elle est aujourd’hui remplacée par la Loi sur les mesures d’urgence, dont les pouvoirs sont plus limités.

Article

Grève de La Presse

Deux jours après la fermeture, les trois principales centrales syndicales au Québec organisent une marche de solidarité avec les travailleurs du journal malgré l'interdiction des autorités de la Ville de Montréal. La marche regroupe plus de 12 000 personnes qui se heurtent à 1000 policiers.

Article

Loi des terres fédérales

La Loi des terres fédérales est une loi fédérale en vertu de laquelle des terres de l’Ouest canadien ont été concédées à des individus, des compagnies de colonisation, la Compagnie de la Baie d’Hudson, des compagnies de chemin de fer, des municipalités et des groupes religieux. Elle a reçu la sanction royale le 14 avril 1872. La loi mettait de côté certaines terres pour les réserves des Premières nations. Les terres des Métis n’étaient pas assujetties à la Loi des terres fédérales, mais administrées par le gouvernement à l’aide du système des certificats. La loi mettait aussi de côté des terres pour les futurs parcs nationaux (1883). La Loi des terres fédérales comportait des mesures de peuplement spécifiques pour encourager la colonisation de l’Ouest, établissant notamment l’éligibilité et les responsabilités des colons, et définissait des unités de mesure standard pour l’arpentage et la division des terres. À peu près 1,25 million de propriétés ont été offertes, sur un territoire de quelque 80 millions d’hectares, la plus vaste grille de levés au monde. La loi a été abrogée en 1930, quand la responsabilité des terres et des ressources a été transférée du gouvernement fédéral aux provinces du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta. De 1870 à 1930, à peu près 625 000 concessions ont été émises à des colons, et des centaines de milliers de nouveaux arrivants se sont installés dans la région.

Article

Destinée manifeste

​L’expression « destinée manifeste » ou « destin manifeste » est apparue en 1845 sous la plume du journaliste new-yorkais John L. O’Sullivan à l’occasion de l’annexion de la république du Texas à l’Union américaine en tant que 28e État.

Article

Dimanche sanglant

Au début de 1938, les gouvernements fédéral et provinciaux suppriment l'aide financière accordée aux camps de secours pour les chômeurs. Pendant la Crise des années 30, ces camps ont été les seuls refuges pour les hommes célibataires sans emploi.

Article

Double remaniement

Après que le gouvernement de George-Étienne CARTIER et de John A. MACDONALD de la PROVINCE DU CANADA eut été forcé de démissionner le 29 juillet 1858, George BROWN et Antoine-Aimé DORION forment un gouvernement réformiste.