Naviguer "Femmes"

Afficher 1-20 de 66 résultats
Article

Anahareo

Anahareo, ou Gertrude Philomen Bernard, C.M., conservationniste et prospectrice (née le 18 juin 1906 à Mattawa, en Ontario ; décédée le 17 juin 1986 à Kamloops, en Colombie-Britannique). Fervente et indépendante militante en faveur de la défense des animaux, Anahareo est reconnue pour avoir converti son mari, le renommé Grey Owl, en défenseur de l’environnement.

Article

Anna Leonowens

Anna Harriette Edwards Leonowens (née le 6 novembre 1831 à Ahmadnagar, en Inde; décédée le 19 janvier 1915 à Montréal, au Québec). Anna Leonowens était une enseignante, auteure et conférencière qui est devenue célèbre en tant que gouvernante britannique des épouses et des enfants du roi Mongkut (Rama IV) du Siam (aujourd’hui la Thaïlande) dans les années 1860. Après avoir quitté le Siam, elle a émigré au Canada, où elle a milité pour le droit de vote des femmes, enseigné à l’Université McGill et contribué à la fondation de ce qui est aujourd’hui le Nova Scotia College of Art and Design. Elle a été l’inspiration du roman historique de Margaret Landon, Anna and the King of Siam (1944; trad. Anna et le roi, 2000), et de la comédie musicale de Rodgers et Hammerstein, The King and I (1951; v.f. Le roi et moi).

Article

Anne Brown

Anne Nelson Brown, épouse et mère (née en 1827 à Édimbourg, en Écosse; décédée le 6 mai 1906 à Édimbourg).

Éditorial

Arrivée des épouses de guerre et de leurs enfants au Canada

De 1942 à 1947, le gouvernement a fait venir au Canada 47 783 « épouses de guerre » et leurs 21 950 enfants. La plupart de ces femmes viennent de Grande-Bretagne, où les forces canadiennes sont postées pendant la Deuxième Guerre mondiale. Bien que le voyage et la transition s’avèrent difficiles pour beaucoup de ces femmes, la plupart ont réussi à s’adapter et à aimer leur patrie d’adoption.

Article

Becker, Abigail

Au cours d'une forte tempête, le 24 novembre 1854, la goélette Conductor, surchargée, s'échoue sur un banc de sable près de la péninsule. Le capitaine et l'équipage restent agrippés toute la nuit au gréement gelé, n'osant pas s'aventurer dans les vagues déferlantes.

Article

Brooke, Frances

À Québec, elle écrit un ouvrage qui peut être considéré comme le premier roman canadien, The History of Emily Montague (1769), dont elle enrichit la trame en décrivant les paysages et le climat, le cours des événements et les habitants de la nouvelle colonie.

Article

Catharine Parr Traill

Catharine Parr Traill (nom de naissance Strickland), pionnière, écrivaine et botaniste (née le 9 janvier 1802 à Londres, en Angleterre; décédée le 29 août 1899 à Lakefield, en Ontario). Les livres de Catharine Parr Traill font partie des premiers ouvrages considérés comme importants en littérature canadienne. Certaines de ses œuvres, comme The Backwoods of Canada: Being Letters from the Wife of an Emigrant Officer (1836), relatent en détail la vie des premiers colons au Canada tandis que d’autres, comme Canadian Wildflowers (1868) et Studies of Plant Life in Canada (1885), sont l’occasion de partager ses connaissances de botaniste amateur.

Article

Catherine (SAR la princesse de Galles)

Son Altesse Royale (SAR) la princesse de Galles, née Catherine « Kate » Middleton le 9 janvier 1982 à Reading au Royaume-Uni, est l’épouse de Son Altesse Royale le prince de Galles (le prince William), qui est premier dans l’ordre de succession des trônes du Canada, du Royaume-Uni et de quatorze autres royaumes du Commonwealth. Kate est devenue célèbre dans le monde entier pour sa philanthropie et son sens de la mode, et elle est étroitement liée à la modernisation de la monarchie. William et Kate ont trois enfants, le prince George de Galles (né le 22 juillet 2013), la princesse Charlotte de Galles (née le 2 mai 2015) et le prince Louis de Galles (né le 23 avril 2018).

Article

Chloe Cooley

Chloe Cooley était l’une des centaines de femmes noires réduites en esclavage dans les colonies françaises et britanniques qui sont devenues le Canada. Bien qu’on ne connaisse que peu de choses au sujet de Chloe Cooley qui a été asservie dans le Haut-Canada, ses luttes contre son esclavagiste, le sergent Adam Vrooman, ont précipité la Loi visant à restreindre l’esclavage de 1793. Cette Loi a été la première législation à restreindre la traite d’esclaves dans les colonies britanniques. (Voir aussi Esclavage des Noirs au Canada.)

Veuillez cliquer ici pour voir les définitions des termes clés utilisés dans cet article.

Éditorial

Clara Brett Martin : Héroïne ou coquine?

« Votre demande d'inscription auprès de la Société du barreau du Haut-Canada est refusée. En ce qui a trait à l'admission de « personnes », la loi qui régit cet organisme ne correspondant plus à l'opinion du jour, l'interprétation du terme « personnes » ne peut inclure les femmes. » Voilà le sens de la réponse donnée à Clara Brett Martin suite à sa demande d'étudier le droit en 1891.

Article

Demasduit

Demasduit (aussi connue sous les noms de Demasduwit, Shendoreth, Waunathoake et Mary March), créatrice d’un lexique Béothuk (née en 1796; morte le 8 janvier 1820 à baie des Exploits, Terre-Neuve). Demasduit est une femme Béothuk qui a été capturée par des pêcheurs anglais en 1819. Par la suite, elle a été envoyée dans une mission anglicane où elle a créé une liste de mots de la langue Béothuk. Après sa mort, sa dépouille et celle de son mari ont été amenées en Écosse. Après de nombreuses démarches, les dépouilles ont été rapatriées à Terre-Neuve en 2020. Le gouvernement du Canada a reconnu Demasduit comme une personne d’importance historique nationale.

Article

Épouses de guerre

Le terme « épouses de guerre » fait référence aux femmes qui ont épousé des militaires canadiens à l’étranger et qui ont ensuite immigré au Canada après les guerres mondiales pour y rejoindre leur mari. Le terme est devenu populaire pendant la Deuxième Guerre mondiale, mais est aujourd’hui également utilisé pour décrire les femmes qui ont vécu une expérience similaire au cours de la Première Guerre mondiale. Il n’y a pas de chiffres officiels en ce qui concerne les épouses de guerre et leurs enfants durant la Première Guerre mondiale. Lors de la Deuxième Guerre mondiale, on estime qu’environ 48 000 femmes ont épousé des militaires canadiens à l’étranger. En date du 31 mars 1948, le gouvernement canadien avait transporté près de 43 500 épouses de guerre et environ 21 000 enfants au Canada.  

Article

Feo Monck

Frances Elizabeth Owen « Feo » Monck, auteure (née le 1eraoût 1835 à Charleville, Enniskerry, comté de Wicklow, Irlande; morte le 31 juillet 1919). Le beau-frère de Feo Monck était le gouverneur général vicomte Monck, et son mari, Richard Monck, a été secrétaire militaire du gouverneur général de 1864 à 1869. Quand lady Monck s’absentait, Feo la remplaçait en tant qu’hôtesse des événements sociaux vice-royaux, notamment lors du bal donné à l’occasion de la Conférence de Québec en 1864. Feo Monck a consigné ses impressions dans un livre, My Canadian Leaves: An Account of a Visit to Canada in 1864-1865.

Article

Georgina Fane Pope

Cecily Jane Georgina Fane Pope, infirmière (née le 1er janvier 1862 à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard; décédée le 6 juin 1938 à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard).

Article

Hart, Julia Catherine

Julia Catherine Hart, née Beckwith (Fredericton, 10 mars 1796 -- id., 28 nov. 1867). Elle est la première romancière canadienne de naissance à être publiée. Son roman, St.

Article

Henrietta Muir Edwards

Henrietta Louise Edwards (née Muir), militante pour les droits des femmes, réformatrice, artiste (née le 18 décembre 1849 à Montréal, Canada-Est, décédée le 9 novembre 1931 à Fort Macleod, en Alberta). Henrietta Edwards lutte dès le jeune âge pour les droits et l’éducation des femmes, ainsi que pour leur travail et leur santé. Elle contribue à fonder un grand nombre de mouvements, de sociétés et d’organisations visant à améliorer la vie des femmes. Elle est l’une des cinq requérantes, ou « Cinq femmes célèbres », dans l’affaire « personne », la campagne réussie pour que les femmes soient déclarées des personnes aux yeux du droit britannique. Cependant, ses opinions sur l’immigration et l’eugénisme ont été critiquées comme étant racistes et élitistes. Henrietta Muir Edwards a été nommée Personnalité d’importance historique nationale en 1962 et sénatrice honoraire en 2009.

Article

Infirmières militaires du Service de santé de l’Armée canadienne

Plus de 2 800 infirmières civiles formées se sont enrôlées dans l’Armée canadienne durant la Première Guerre mondiale, devenant ainsi les premières femmes du monde moderne à détenir des commissions militaires en tant qu’officières. En tant que membres du Corps médical de l’Armée canadienne (CMAC), les infirmières militaires soignaient et prenaient soin des soldats blessés, à l’étranger et au pays. Au moins 58 d’entre elles sont décédées de maladie ou des conséquences d’actions ennemies durant la guerre.