Naviguer "Militaire"

Éditorial

le 13e mission d'Andrew Mynarski

La nuit du 12 juin 1944, quelques jours après le jour J, le Lancaster et son équipage décollèrent en direction de la gare ferroviaire de Cambrai : il s'agissait de leur 13e mission et ils devaient essayer de désorganiser les artères de ravitaillement des Allemands.

Article

Participation des Premières Nations et des Métis à la guerre de 1812

Les Premières Nations et les Métis ont joué un rôle important au Canada au cours de la guerre de 1812. Le conflit a obligé divers peuples autochtones à passer outre leurs vieux différends et à s’unifier contre un ennemi commun. Cette guerre a également mis à rude épreuve d’anciennes alliances, telles que celles qui étaient en vigueur au sein de la Confédération iroquoise (haudenosaunee) dont certaines branches étaient alliées aux forces américaines. La plupart des Premières Nations se sont alliées à la Grande-Bretagne durant la guerre. Elles perçoivent alors les Britanniques comme les colons les moins nuisibles et les plus enclins à préserver leurs territoires et leur commerce traditionnels.

Article

Guerre de 1812

La guerre de 1812, qui a duré jusqu’en 1814, fait référence au conflit militaire qui a opposé les États-Unis à la Grande-Bretagne. Comme colonie britannique, le Canada a été entraîné dans la guerre de 1812 et envahi à maintes reprises par les Américains. La guerre a été menée dans le Haut-Canada, le Bas-Canada, dans la région des Grands Lacs et le long de la côte de l’Atlantique, ainsi qu’aux États-Unis. Le traité de Gand (1814), qui a mis fin à la guerre, consacre essentiellement le statu quo. Cependant, la guerre a su marquer le Canada. D’une part, elle a contribué à la montée du sentiment national, notamment parce que ce sont principalement les soldats civils qui ont repoussé l’envahisseur. D’autre part, elle a nui à la relation d’alliance entre les Canadiens et les Britanniques, et les Premières Nations, puisque ces dernières ont perdu non seulement de nombreux guerriers (dont le grand Tecumseh), mais également tout espoir d’arrêter la conquête américaine vers l’ouest. En outre, leur contribution a rapidement été oubliée par leurs alliés (voir Participation des Premières Nations et des Métis à la guerre de 1812).

Article

​La bataille de la côte 70 et l’indépendance canadienne

La guerre d’indépendance du Canada a lieu dans le cadre de la Première Guerre mondiale. Contrairement aux États-Unis, le Canada ne lutte pas pour son indépendance contre la mère patrie, mais à ses côtés, d’abord à titre de colonie britannique, puis, à la fin de la guerre, comme allié. Le Canada est redevable aux performances remarquables du Corps canadien et de son premier commandant canadien pour ses gains en autonomie.

Article

Le Canada et la guerre en Afghanistan

L’engagement du Canada en Afghanistan (de 2001 à 2014) constitue la plus longue guerre jamais menée par le pays. Il a donné lieu aux premiers combats importants des forces canadiennes depuis la guerre de Corée (de 1950 à 1953). Après les attaques terroristes de 2001 sur les États-Unis, le Canada se joint à la coalition internationale mise en place pour détruire le réseau terroriste Al-Qaïda et le régime des talibans qui l’abrite en Afghanistan (voir Le 11 septembre et le Canada). Plus de 40 000 membres des Forces armées canadiennes ont servi dans le cadre de cette campagne qui s’est étalée sur 12 années. Cette guerre a coûté la vie à 165 Canadiens : 158 soldats et 7 civils. Les talibans ont été chassés du pouvoir et le réseau d’Al-Qaïda a été perturbé, mais le Canada et ses alliés ne sont pas parvenus à les détruire ni à sécuriser ou à stabiliser l’Afghanistan.

Article

La guerre dans les airs

« Les avions sont une invention du diable et ils ne joueront jamais aucun rôle dans un domaine aussi sérieux que la défense d’une nation… », tonne Sam Hughes, ministre de la Milice et de la Défense, au début de la Première Guerre mondiale.

Article

Raid de St. Albans

Le raid de St. Albans est un des nombreux incidents qui ravivent les tensions entre la Grande-Bretagne et les États-Unis durant la GUERRE DE SÉCESSION. Le 19 octobre 1864, un groupe d'agents confédérés établis au Canada lancent un raid contre la ville de St. Albans, au Vermont.

Article

Guerre de Sept Ans

La guerre de Sept Ans (1756-1763) est la première guerre à l'échelle mondiale. Le conflit oppose la Grande-Bretagne, la Prusse et Hanovre à la France, à l'Autriche, à la Suède, à la Saxe, à la Russie et, finalement, à l'Espagne.

Article

Jour du Souvenir au Canada

Le jour du Souvenir est une journée commémorative annuelle qui est observée dans de nombreux pays du Commonwealth, y compris au Canada, pour célébrer la mémoire de ceux qui sont morts en service militaire et honorer ceux qui ont servi en temps de guerre. Le jour du Souvenir est observé chaque année au Canada le 11 novembre – l’anniversaire de l’Accord d’armistice de 1918 qui a mis fin à la Première Guerre mondiale. Au cours de cette journée, les cérémonies publiques et les services religieux prévoient souvent l’interprétation du « dernier appel » (Sonnerie aux Morts), la lecture du poème « Au champ d’honneur » et deux minutes de silence à 11 h. Des couronnes de fleurs sont déposées au pied des monuments aux morts et des rassemblements sont organisés dans les écoles. Le coquelicot est le symbole du jour du Souvernir, inspiré par le poème « Au champ d’honneur », écrit par le lieutenant-colonel John McCrae. La Légion royale canadienne vend des coquelicots à épingle que des millions de Canadiens portent durant plusieurs semaines avant le 11 novembre.