Naviguer "Affaires ineternationales"

Afficher 1-20 de 129 résultats
Article

Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT)

L’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) est un accord de commerce international. En 1947, il est signé par 23 pays, dont le Canada, et entre en vigueur le 1er janvier 1948. Il est affiné à l’occasion de huit cycles de négociations, qui ont mené à la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Celle-ci remplace finalement le GATT le 1er janvier 1995. Le GATT porte essentiellement sur le commerce des marchandises. Il vise également à libéraliser les échanges en réduisant les tarifs douaniers et en éliminant les quotas imposés aux pays membres. Chaque membre du GATT doit ouvrir ses marchés de la même manière à chaque autre nation membre en éliminant toute discrimination commerciale. Les ententes négociées dans le cadre du GATT réduisent les tarifs douaniers moyens sur les produits industriels de 40 % (1947) à moins de 5 % (1993). C’est un premier pas vers la mondialisation économique.

Article

Affaire Meng Wanzhou (affaire des deux Michaels)

L’affaire Meng Wanzhou (ou affaire des deux Michael) est un conflit juridique et diplomatique qui a entraîné de fortes tensions entre le Canada, la Chine et les États-Unis. L’affaire a commencé en décembre 2018 quand la GRC a arrêté à Vancouver Meng Wanzhou, la directrice financière de la compagnie chinoise de technologies de l’information et de la communication Huawei. La GRC agissait au nom des tribunaux américains qui réclamaient son extradition aux États-Unis. Neuf jours plus tard, le gouvernement chinois a arrêté deux Canadiens, Michael Kovrig et Michael Spavor. Les deux hommes ont été incarcérés pendant 1 020 jours. Ils ont été libérés le même jour que Meng Wanzhou, le 24 septembre 2021. Cet épisode a marqué l’adoption de la « diplomatie du loup guerrier » par la Chine et mis en évidence la limitation des options diplomatiques d’une moyenne puissance comme le Canada.

Article

Aide extérieure

On définit l'aide extérieure comme le secours par des pays riches et développés à des pays pauvres et en développement. Depuis les années 50, le Canada distribue de l'argent, des biens et des services aux pays plus pauvres. En 2012, l'aide extérieure du gouvernement fédéral s'élève à 5,67 milliards de dollars, soit 2,5 % de toutes les dépenses fédérales.

Article

Association pour l'annexion

Fondée en 1849 afin de promouvoir l'union politique du Canada et des États-Unis, elle publie en octobre et en décembre deux versions d'un manifeste en faveur de l'annexion. La plupart des signataires sont de la puissante communauté anglophone des affaires de Montréal et de Québec.

Article

Canada et le G7 (Groupe des sept)

Le G7, ou Groupe des sept, est un groupe international qui réunit les gouvernements des plus grandes puissances économiques du monde, soit l’Allemagne, la France, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada. Il a été fondé en 1975 sous le nom de G6, et est devenu le G7 après l’ajout du Canada en 1976. Le groupe est un bloc informel. Il n’est régi par aucun traité ou constitution, et ne possède ni bureaux, ni personnel, ni secrétariat permanents. Les leaders des États membres se réunissent chaque année dans des sommets afin de discuter d’enjeux d’intérêt commun et de coordonner les mesures à prendre pour y remédier. Les États membres de l’organisation accueillent les sommets et en assument la présidence à tour de rôle. L’Union européenne est également membre du G7, bien qu’elle ne soit pas énumérée et qu’elle n’assume jamais la présidence.

Article

Canadian Voice of Women for Peace

Canadian Voice of Women for Peace (VOW) est une organisation féministe, non partisane, sans but lucratif et non gouvernementale, fondée en 1960. L’organisation s’oppose à la violence et à la guerre et promeut le désarmement nucléaire, la paix et la justice sociale, par l’éducation et la défense des droits et en donnant une voix plus forte aux femmes. Parmi les membres les plus connues de Canadian Voice of Women for Peace figurent la politicienne Thérèse Casgrain, la militante Grace Hartman et la physicienne Ursula Franklin.