Naviguer "Commerce"

Afficher 1-20 de 49 résultats
Article

Accord de libre-échange canadien

L’Accord de libre-échange canadien (ALEC) est une entente intergouvernementale qui régularise le commerce au sein du Canada et qui a été mise en œuvre le 1er juillet 2017. L’objectif de l’ALEC est de réduire ou d’éliminer les barrières à la mobilité des biens, des services et des investissements au Canada. Les autorités qui ont élaboré cette entente affirment avoir voulu offrir aux sociétés canadiennes le même accès aux marchés canadiens que les entreprises provenant des pays en partenariat commercial avec le Canada. L’ALEC épouse également plus étroitement les conditions de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne, entré en vigueur en 2017.

Article

Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT)

L’Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) est un accord de commerce international. En 1947, il est signé par 23 pays, dont le Canada, et entre en vigueur le 1er janvier 1948. Il est affiné à l’occasion de huit cycles de négociations, qui ont mené à la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Celle-ci remplace finalement le GATT le 1er janvier 1995. Le GATT porte essentiellement sur le commerce des marchandises. Il vise également à libéraliser les échanges en réduisant les tarifs douaniers et en éliminant les quotas imposés aux pays membres. Chaque membre du GATT doit ouvrir ses marchés de la même manière à chaque autre nation membre en éliminant toute discrimination commerciale. Les ententes négociées dans le cadre du GATT réduisent les tarifs douaniers moyens sur les produits industriels de 40 % (1947) à moins de 5 % (1993). C’est un premier pas vers la mondialisation économique.

Article

Affaires mondiales Canada (AMC)

À l’origine, Affaires mondiales Canada (AMC) a été fondé en tant que ministère des Affaires étrangères par le premier ministre Sir Wilfrid Laurier, en 1909. Les opérations, le mandat et le titre du ministère ont évolué au fil des ans. Bien qu’il soit légalement constitué en tant que ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, sa désignation publique depuis 2015 est Affaires mondiales Canada (AMC). Le ministère est chargé de superviser les engagements internationaux du Canada, incluant les relations diplomatiques, l’offre de services consulaires, la promotion du commerce international et du droit international, et il est également responsable de diriger le développement international et l’aide humanitaire du Canada.

Article

Aide agricole

L'aide agricole consiste en l'approvisionnement en technologie ou en produits agricoles d'un pays par un autre. Elle s'effectue généralement par un pays développé vers un pays en développement.

Article

Apprentissage

L'apprentissage, en tant que formation par laquelle un novice apprend un métier ou un art auprès d'un maître, existe depuis des milliers d'années. Les corporations de métiers, créées aux VIIe et VIIIe siècles, ont réglementé et gardé la mainmise sur le système d'apprentissage jusqu'au XVIe siècle.

Article

Aquaculture

L'aquaculture est la culture et la récolte, par les humains, de plantes et d'animaux d'eau douce ou marins. Pisciculture, piscifacture, élevage de poissons, mariculture, pacage marin sont tous synonymes d'aquaculture.

Article

Bois, taxes sur le

D'abord imposés sur le bois au XVIIIe siècle pour générer des revenus, les droits de l'Angleterre sur le bois importé font partie intégrante du COMMERCE DU BOIS de l'Amérique du Nord britannique au XIXe siècle.

Article

Canada et le G7 (Groupe des sept)

Le G7, ou Groupe des sept, est un groupe international qui réunit les gouvernements des plus grandes puissances économiques du monde, soit l’Allemagne, la France, l’Italie, le Japon, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada. Il a été fondé en 1975 sous le nom de G6, et est devenu le G7 après l’ajout du Canada en 1976. Le groupe est un bloc informel. Il n’est régi par aucun traité ou constitution, et ne possède ni bureaux, ni personnel, ni secrétariat permanents. Les leaders des États membres se réunissent chaque année dans des sommets afin de discuter d’enjeux d’intérêt commun et de coordonner les mesures à prendre pour y remédier. Les États membres de l’organisation accueillent les sommets et en assument la présidence à tour de rôle. L’Union européenne est également membre du G7, bien qu’elle ne soit pas énumérée et qu’elle n’assume jamais la présidence.

Article

Capitalisme au Canada

Le capitalisme est un système économique dans lequel des propriétaires privés contrôlent le secteur des affaires et du commerce d’un pays pour leur gain personnel. Ce système s’oppose au communisme, selon lequel tout appartient à l’État (voir aussi Marxisme). Le Canada possède une économie « mixte » qui se situe entre ces deux extrêmes. Les trois paliers de gouvernement décident de la distribution de la richesse du pays grâce à l’imposition et aux dépenses gouvernementales.

Article

Commerce de gros

Les grossistes (appelés aussi distributeurs) achètent des marchandises pour les revendre aux détaillants (voir COMMERCE DE DÉTAIL) et aux usagers des secteurs industriel, commercial, gouvernemental, institutionnel et professionnel ou à d'autres grossistes.

Article

Commerce international

Le commerce international est l’achat et la vente de biens et de services entre des membres de pays différents. Cet échange représente une partie essentielle de l’économie canadienne depuis l’arrivée des premiers colons. Les colons canadiens dépendaient de l’exportation des ressources comme le bois et le grain (voirhistoire du commerce du bois; Blé). Au 20e siècle, les exportations du Canada se sont tournées vers les services, les biens manufacturés et les marchandises comme l’huile et les métaux.

Depuis les années 1980, le Canada a signé des accords de libre-échange avec des dizaines de pays pour accroître son commerce et ses investissements internationaux.

Les trois plus importants partenaires commerciaux du Canada sont les États-Unis, l’Union européenne et la Chine. Les États-Unis sont de loin le plus important partenaire commercial du Canada. Toutefois, les échanges avec la Chine ont connu une croissance rapide durant les années 2010, et il est vraisemblable que cette tendance se poursuivra.

Vous trouverez ici les définitions de mots clés utilisés dans cet article.

Article

Commission canadienne du blé

La Commission canadienne du blé (CCB) était un office de commercialisation des produits agricoles situé à Winnipeg (Manitoba). Créée en 1935, elle a été, pour la plus grande partie de son histoire, l’unique acheteuse et vendeuse de blé et d’orge des Prairies destinés à l’exportation à l’étranger ou à l’alimentation humaine au Canada. Puisque la CCB était reconnue comme « guichet unique », les fermiers n’avaient légalement d’autre choix que de vendre leurs produits à elle seule. À la suite de changements apportés à la politique du gouvernement, on a abandonné le modèle de guichet unique en août 2012, et la CCB est alors devenue un organisme de commercialisation à participation volontaire. En juillet 2015, la société G3 Global Grain Group a acheté une part majoritaire de la CCB pour en former une nouvelle : G3 Canada. Le siège social de cette dernière se trouve toujours à Winnipeg.

Article

Douanes et accise

Les droits de douane et d'accise, qui sont des taxes sur les produits, sont une des plus anciennes sources de revenu des gouvernements du monde entier.