Naviguer "Organisations et régiments"

Afficher 1-20 de 55 résultats
Article

12e Régiment blindé du Canada

Le 12e Régiment blindé du Canada (12e RBC) est le plus jeune des trois régiments réguliers de l’Armée canadienne. Fondé en 1871 en tant que bataillon d’ infanterie de milice, il devient un régiment blindé en 1936. En 1968, le régiment de la Force régulière est formé et prend le nom de 12e Régiment blindé du Canada. Le régiment, ou certains de ses escadrons, participe à des opérations de paix et aux missions en Afghanistan. Depuis 1968, le 12e RBC opère depuis la base des Forces canadiennes Valcartier, au Québec. Il fait partie du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, 2e Division.

Article

1er Groupe-brigade mécanisé du Canada (1 GBMC)

Le 1er Groupe-brigade mécanisé du Canada (1 GBMC) est une formation de combat de l’Armée canadienne. Le 1 GBMC est composé de huit unités: un régiment blindé, un régiment d’artillerie légère, un régiment du génie de combat, un quartier général et escadron de transmissions, deux bataillons d’infanterie mécanisé et un d’infanterie légère et un bataillon de services. Le quartier général du 1 GBMC est situé à Edmonton, Alberta.

Article

2er Groupe-brigade mécanisé du Canada (2 GBMC)

Le 2erGroupe-brigade mécanisé du Canada (2 GBMC) est une formation de combat de l’Armée canadienne. Le 2 GBMC est composé de huit unités: un régiment blindé, un régiment d’artillerie légère, un régiment du génie de combat, un quartier général et escadron de transmissions, un bataillon d’infanterie mécanisé et deux d’infanterie légère et un bataillon de services. Le quartier général du 2 GBMC est situé à Petawawa, en Ontario.

Article

35e Groupe-brigade du Canada (35 GBC)

Le 35e Groupe‑brigade du Canada (35 GBC) est une formation de la Réserve de l’Armée canadienne. Le 35 GBC est composé de 12 unités: de blindé, d'artillerie, du génie, des transmissions, d'infanterie et de logistique. Les unités sont localisées au sein de l’Est-du-Québec. Le quartier général du 35 GBC est situé dans la ville de Québec, au Québec. En tout, le 34 GBC comprend près de 2 200 réservistes et 60 membres de la Force régulière.

Article

36e Groupe‑brigade du Canada (36 GBC)

Le 36e Groupe‑brigade du Canada (36 GBC) est une formation de la Réserve de l’Armée canadienne. Le 36 GBC est composé de 11 unités: de blindé, d'artillerie, du génie, des transmissions, d'infanterie et de logistique. Les unités sont situées en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. Le quartier général du 36 GBC est situé à Halifax, en Nouvelle-Écosse. En tout, le 36 GBC comprend près de 1 600 membres.

Article

37e Groupe‑brigade du Canada (37 GBC)

Le 37e Groupe‑brigade du Canada (37 GBC) est une formation de la Réserve de l’Armée canadienne. Le 37 GBC est composé de 9 unités: de blindé, d'artillerie, du génie, des transmissions, d'infanterie et de logistique. Les unités sont situées au Nouveau-Brunswick et à Terre-Neuve. Le quartier général du 37 GBC est situé à Moncton, au Nouveau-Brunswick. En tout, le 37 GBC comprend près de 1 400 membres.


Article

38e Groupe‑brigade du Canada (38 GBC)

Le 38e Groupe‑brigade du Canada (38 GBC) est une formation de la Réserve de l’Armée canadienne. Le 38 GBC est composé de 13 unités: de blindé, d'artillerie, du génie, des transmissions, d'infanterie et de logistique. Les unités sont situées au Manitoba, en Saskatchewan et dans le nord-ouest de l' Ontario. Le quartier général du 38 GBC est situé à Winnipeg, au Manitoba. En tout, le 38 GBC comprend plus de 1 200 réservistes.

Article

41e Groupe‑brigade du Canada (41 GBC)

Le 41e Groupe‑brigade du Canada (41 GBC) est une formation de la Réserve de l’Armée canadienne. Le 41 GBC est composé de 9 unités: de blindé, d'artillerie, du génie, des transmissions, d'infanterie et de logistique. Les unités sont situées en Alberta et dans les Territoires du Nord-Ouest. Le quartier général du 41 GBC est situé à Calgary, en Alberta. En tout, le 41 GBC comprend près de 1 700 réservistes.

Article

Amirauté

Amirauté (Board of Admiralty), organisme gouvernemental britannique qui, entre sa création au début du XVIIIe siècle et sa fusion avec le ministère de la Défense en 1964, est responsable de toutes les questions navales.

Article

Corps d'aviation canadien

Le Corps d’aviation canadien (CAC) a été établi en septembre 1914, tout de suite après le début de la Première Guerre mondiale. L’unité de trois personnes et d’un avion s’est rendue en Grande-Bretagne avec le premier contingent canadien au début d’octobre 1914, mais n’est jamais entrée en service actif. Le CAC a été dissolu en mai 1915. Il faudra attendre 1924 avant que le Canada se dote d’une force aérienne permanente (voir Aviation royale canadienne).

Article

Doric Club

Fondé à Montréal en mars 1836, le Doric Club est un groupe paramilitaire radical formé en opposition au Parti patriote. Mis sur pied par Adam Thom, un francophobe d’origine écossaise, le groupe fait appel à la population du Bas-Canada restée loyale à la Couronne pour qu’elle s’unisse et défende les intérêts britanniques face à la menace que représentent les patriotes, et ce, par tous les moyens nécessaires. Le Doric Club se heurte à un groupe paramilitaire semblable affilié aux patriotes : la Société des Fils de la Liberté. Les deux organisations s’affrontent violemment dans les rues de Montréal le 6 novembre 1837. Le Doric Club se dissout après le début des rébellions canadiennes, alors que plusieurs de ses membres se joignent aux milices de volontaires recrutés par sir John Colborne.