Naviguer "Traite de fourrures"

Afficher 1-20 de 45 résultats
Article

Albert Johnson, « Trappeur fou de la rivière Rat »

Albert Johnson, aussi connu sous le nom du « trappeur fou », hors-la-loi (né autour de 1890-1900; mort le 7 février 1932 au Yukon). Le 31 décembre 1931, un trappeur vivant à l’ouest de Fort McPherson, dans les Territoires du Nord-Ouest, blesse grièvement par balle un agent de la GRC qui mène une enquête sur une plainte au sujet de lignes de piégeage. La chasse à l’homme qui s’ensuit, l’une des plus imposantes dans l’histoire canadienne, dure 48 jours et couvre 240 km dans des températures avoisinant les –40°C. Avant qu’elle ne soit terminée, un second agent est grièvement blessé et un autre, tué. Le tueur, provisoirement mais jamais formellement identifié comme étant Albert Johnson, est si doué pour la survie que la police doit retenir les services du pilote de brousse Wilfrid « Wop » May pour le traquer. L’extraordinaire fuite du trappeur en terrain subarctique, en plein hiver, capte l’attention du pays et vaut au hors-la-loi le surnom de « Trappeur fou de la rivière Rat ». Le motif des crimes d’Albert Johnson demeure inconnu, et son identité reste entourée d’une aura de mystère.

Cet article traite de thématiques délicates qui peuvent ne pas convenir à tous les publics.

Article

Bell, John

John Bell, commerçant de fourrures et explorateur (île de Mull, Écosse, 1799 --Saugeen, Ont., 24 juin 1868). John Bell entre à la Compagnie du Nord-Ouest en 1818 en tant que commis.

Article

Benjamin Frobisher

Benjamin Frobisher, commerçant de fourrures (Halifax, Angl., vers 1742 -- Montréal, 14 avril 1787), frère de Joseph et de Thomas Frobisher. Arrivé dans la province de Québec vers 1763, il entreprend avec ses frères la traite des fourrures dans le Nord-Ouest.

Article

Black, Samuel

Samuel Black, commerçant de fourrures et explorateur (Pitsligo, Écosse, 3 mai 1780  -- Kamloops, New Caledonia [C.-B.], 8 févr. 1841). Il entre à la Compagnie XY, que la COMPAGNIE DU NORD-OUEST acquiert en 1804.

Article

Coureurs de côtes

Commerçants itinérants du Canada français rural du XVIIIe siècle. Ils apparaissent nombreux au moment où LOUISBOURG et les Antilles commencent à n'assurer qu'un marché irrégulier pour les surplus de blé de la colonie.

Article

Coureurs des bois

Les coureurs des bois étaient des commerçants itinérants qui s’adonnaient sans permis à la traite des fourrures en Nouvelle-France. Les Anglais de la baie d’Hudson les appelaient wood-runners et les Anglo-Hollandais de New York, bush-lopers. Contrairement aux voyageurs, qui étaient autorisés à transporter des marchandises aux postes de traite, les coureurs des bois étaient considérés en quelque sorte comme des hors-la-loi parce qu’ils n’avaient pas de permis délivré par les autorités coloniales. Libres et indépendants, ils ont joué un rôle important dans l’exploration européenne du continent et ont établi des relations commerciales essentielles avec les peuples autochtones.

Article

Cuthbert Grant

Cuthbert Grant, commerçant de fourrures, chef métis et commandant des Métis à Seven Oaks (Fort de la rivière Tremblante [Sask.], v. 1793 -- White Horse Plains [Saint-François-Xavier, Man.], 15 juill. 1854).

Article

Daniel Greysolon Dulhut

Daniel Greysolon Dulhut, coureur de bois, commerçant de fourrures et explorateur (Saint-Germain-Laval, France, v. 1639 -- Montréal, 25 févr. 1710). Dulhut contribue à l'expansion de l'empire français de la traite dans le secteur supérieur des Grands Lacs.

Article

Fraser, Simon

Simon Fraser, explorateur et commerçant de fourrures (né le 20 mai 1776 à Mapletown, Hoosick Township, N. Y.; décédé le 18 août 1862 à St. Andrews West, Canada-Ouest). Simon Fraser est passé à l'histoire surtout pour son exploration audacieuse du fleuve Fraser.

Article

Frobisher, Thomas

Thomas Frobisher, commerçant de fourrures (Halifax?, Yorkshire, Angl., 1744 -- Montréal, 12 sept. 1788). Arrivé dans la province de Québec en 1769, il se joint à ses frères Joseph et Benjamin FROBISHER dans la TRAITE DES FOURRURES dans l'Ouest.

Article

Graham, Andrew

Andrew Graham, commerçant de fourrures (probablement près d'Édimbourg, Écosse, v. 1733 -- Prestonpans, Écosse, 8 sept. 1815). Graham travaille pour la Compagnie de la baie d'Hudson à Churchill, à York Factory et à Fort Severn (1749-1775).

Article

Grande Société

Expression utilisée pendant le GUERRE DE SEPT ANS pour désigner les profiteurs de guerre chargés de fournir les vivres au Canada et aux troupes françaises qui y sont stationnées.

Article

Hardisty, Richard Charles

Richard Charles Hardisty, commerçant de fourrures et sénateur (Fort Mistassini, près de la baie James, 3 mars 1831 -- Winnipeg, 15 oct. 1889). Fils et petits-fils métis de commandants de la Compagnie de la baie d'Hudson (CBH), il est employé avec ses cinq frères par cette compagnie.

Article

Henday, Anthony

Anthony Henday, explorateur (probablement l'île de Wight, Angl.; période d'activité 1750-1762). Il est allé plus loin que tout autre Blanc avant lui dans les régions reculées de l'Ouest du Canada, et son journal contient d'importantes observations sur la vie des autochtones à cette époque.

Article

Hivernants

Les hivernants sont des traitants et des engagés, notamment ceux de la COMPAGNIE DU NORD-OUEST, qui passent tout l'hiver dans la forêt à faire la traite des fourrures.

Article

Isobel Gunn

Isobel Gunn (parfois orthographié Isabel, alias Isabella Gunn, John Fubbister et Mary Fubbister), manœuvre (née le 10 août 1780 à Tankerness, en Écosse; décédée le 7 novembre 1861 à Stromness, en Écosse). Au 19e siècle, Isobel Gunn se déguise en homme pour pouvoir travailler pour la Compagnie de la Baie d’Hudson. Elle se rend à la Terre de Rupert (territoire aujourd’hui incorporé au Canada) pour travailler dans le commerce des fourrures. C’est selon toute vraisemblance la première femme européenne dans l’ouest du Canada.