Naviguer "Canadiens Noirs"

Afficher 1-19 de 19 résultats
Article

2e Bataillon de construction

Le 5 juillet 1916, le ministère de la Défense et de la Milice a autorisé la formation du 2e Bataillon de construction. Il s’agissait de la plus grande unité noire de l’histoire du Canada. Ses membres poursuivaient la fière tradition de service au roi et au pays qui remontait à la Révolution américaine et s’est poursuivie pendant la guerre de 1812 et les rébellions de 1837-1838 jusqu’au début de la Première Guerre mondiale. Les obstacles étaient cependant nombreux : les soldats et les communautés noires étaient confrontés au racisme, tant au pays qu’à l’étranger, malgré leur engagement dans l’effort de guerre.

Article

Charles Lightfoot Roman

Charles Lightfoot Roman, M.D., C.M., chirurgien, auteur, chercheur, conférencier (né le 19 mai 1889 à Port Elgin, en Ontario; décédé le 8 juin 1961 à Valleyfield, au Québec). Charles Lightfoot Roman a été l’un des premiers Canadiens noirs à obtenir son diplôme de la Faculté de médecine de l’Université McGill et il est devenu un expert reconnu en médecine du travail. Il a également été parmi les premiers Canadiens noirs à s’enrôler pour le service militaire pendant la Première Guerre mondiale, et il a été le seul Noir connu à servir au sein de l’Hôpital général canadien no 3 (McGill). Charles Lightfoot Roman a probablement été aussi le premier Noir à devenir Grand Maître d’une loge maçonnique traditionnelle.

Article

Everett Sylvester Cromwell (Source primaire)

Everett Sylvester Cromwell était un membre du Corps royal d’intendance de l’Armée canadienne lors de la Deuxième Guerre mondiale. Cromwell devait transporter des munitions, des rations, et du gaz des dépôts jusqu’aux fronts, risquant des attaques des parachutistes et des avions ennemis. Écoutez le témoignage de Cromwell pendant qu’il explique le travail difficile et dangereux qu’il a accompli.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

George Morton et la lutte pour le combat: volontaires noirs durant la Première Guerre mondiale

L’archiviste Barbara M. Wilson analyse l’importance d’une lettre adressée à sir Sam Hughes par George Morton, un défenseur des droits civiques, originaire de Hamilton, en Ontario, qui exerçait le métier de coiffeur et de facteur. Dans sa lettre, datée du 7 septembre 1915, il demande au ministre de la Milice et de la Défense pourquoi les membres de la communauté noire ont été refoulés lorsqu’ils ont tenté de s’enrôler pour servir dans le Corps expéditionnaire canadien pendant la Première Guerre mondiale. (See also Volontaires noirs dans le Corps expéditionnaire canadien.)

Article

James Franklin

James Munroe Franklin, soldat de la Première Guerre mondiale (né le 12 octobre 1899 à Whitaker, au Mississippi ; décédé le 8 octobre 1916 en France). James Munroe Franklin, soldat du Corps expéditionnaire canadien (CEC), a probablement été le premier Noir canadien (et le premier Noir nord-américain) à mourir au combat lors de la Première Guerre mondiale. Il a servi dans les 76e et 4e Bataillons et a été tué lors de la bataille des hauteurs de l’Ancre, qui a fait partie de la bataille de la Somme.

Article

Jeremiah Jones

Jeremiah « Jerry » Alvin Jones, soldat, fermier et camionneur (né le 30 mars 1858 à East Mountain, en Nouvelle-Écosse; décédé le 23 novembre 1950 à Halifax, en Nouvelle-Écosse). Jeremiah Jones est un soldat canadien noir ayant participé à la Première Guerre mondiale. En 1916, lorsqu’il s’est enrôlé dans l’armée et a été affecté au 106e bataillon, il était âgé de 58 ans (13 ans au-dessus de l’âge limite). En 2010, 60 ans après sa mort, il a reçu le Médaillon des Forces canadiennes pour service distingué pour ses actions héroïques lors de la bataille de la crête de Vimy.

Article

Leonard Braithwaite (Source primaire)

Leonard Braithwaite a servi dans les Forces aériennes du Canada en tant qu’opérateur de matériel de sécurité entre 1943 et 1946. Cependant, sa candidature avait été rejetée à plusieurs reprises par un bureau de recrutement de Toronto parce qu’il était noir. Lisez et écoutez l’histoire de comment Leonard Braithwaite a surmonté l’adversité et servi outre-mer.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Les Canadiens noirs et la conscription pendant la Première Guerre mondiale

En 1917, le gouvernement canadien a adopté la Loi du service militaire, qui voulait que tous les citoyens masculins (âgés de 20 à 45 ans) soient soumis à la conscription. Alors que la Première Guerre mondiale (de 1914 à 1918) s’éternisait, le Corps expéditionnaire canadien (CEC) avait désespérément besoin de renforts parce que le nombre de volontaires s’était presque tari. Plus tôt durant cette guerre, les volontaires noirs avaient fait face à de la résistance et de l’opposition envers leurs efforts de s’enrôler. Cependant, les Canadiens noirs n’ont pas été exemptés de la conscription et au moins 350 d’entre eux ont été enrôlés dans le Corps expéditionnaire canadien. Ceux qui ont servi outre-mer ont principalement servi dans le Corps forestier canadien, bien que certains ont servi sur les lignes de front.

Article

Percy "Junior" Jackson (Source primaire)

Percy « Junior » Jackson s’est enrôlé dans le North Nova Scotia Highlanders pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il a servi dans l’armée canadienne de 1944 à 1977. Écoutez le témoignage de Percy Jackson sur son expérience à l’étranger pour retrouver son frère aîné.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Randolph George Hope (Source primaire)

Randolph George Hope était un membre de la marine marchande, approvisionnant les zones d'opérations autour du monde. La marine marchande a fait plus de 25 000 voyages pendant la Deuxième Guerre mondiale, incluant l'approvisionnement vital de l’Union soviétique à Murmansk. Apprenez pourquoi Randolph a quitté son emploi à la raffinerie de sucre pour servir en haute mer.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Roy Trevor Gilbert Heron (Source primaire)

Roy Trevor Gilbert Heron était déjà un membre de la marine marchande avant de se joindre à l’armée en 1942 en tant qu’ingénieur électrique et mécanique. Roy a très bien réussi ses examens, mais n’a jamais été promu au rang d’officier parce qu’il était noir. Apprenez au sujet des expériences que Roy a vécues en travaillant comme ingénieur avec l’armée.

Prenez note que les sources primaires du Projet Mémoire abordent des témoignages personnels qui reflètent les interprétations de l'orateur. Les témoignages ne reflètent pas nécessairement les opinions du Projet Mémoire ou de Historica Canada.

Article

Stanley G. Grizzle

Stanley George Sinclair Grizzle, C.M., O. Ont, juge de la citoyenneté, politicien, fonctionnaire, syndicaliste (né le 18 novembre 1918 à Toronto, en Ontario; décédé le 12 novembre 2016 à Toronto, en Ontario). Stanley Grizzle mène une grande carrière en tant que bagagiste, soldat, fonctionnaire, juge de la citoyenneté et militant pour les droits des Canadiens noirs.

Article

Volontaires noirs dans le Corps expéditionnaire canadien

Pendant la Première Guerre mondiale, jusqu’à 1300 Canadiens noirs se sont portés volontaires pour servir dans le Corps expéditionnaire canadien (CEC). Le cas le plus connu de participation des Noirs à la guerre est celui du 2e Bataillon de construction, mais entre 300 et 500 d’entre eux se sont enrôlés dans d’autres unités du CEC, dont une centaine ont combattu au front. Des soldats noirs ont participé à toutes les batailles majeures du CEC, de son arrivée en France jusqu’à l’Armistice. (Voir aussi Les Canadiens noirs et la conscription pendant la Première Guerre mondiale.)

Article

William Andrew White

William Andrew White, pasteur baptiste et aumônier militaire (né le 16 juin 1874 à King and Queen Court House, en Virginie; mort le 9 septembre 1936 à Halifax, en Nouvelle-Écosse). William Andrew White était un membre important de la communauté noire de Nouvelle-Écosse. Il a été aumônier du 2e Bataillon de construction, faisant de lui l’un des rares officiers noirs du Corps expéditionnaire canadien pendant la Première Guerre mondiale.

Article

William Pearly Oliver

William Pearly Oliver, C. M., pasteur, aumônier militaire et organisateur communautaire (né le 11 février 1912 à Wolfville, en Nouvelle-Écosse; mort le 26 mai 1989 à Lucasville). William Oliver était un militant social, éducateur et pasteur. Il a cofondé la Nova Scotia Association for the Advancement of Coloured People (NSAACP) et le Black United Front (BUF). Il a aussi joué un rôle essentiel dans la création de la Black Cultural Society et du Centre culturel noir de la Nouvelle-Écosse.