Naviguer "Canadiens Noirs"

Article

2e Bataillon de construction

Le 2e Bataillon de construction du Corps expéditionnaire canadien (CEC), également connu sous le nom de « Bataillon noir », est autorisé le 5 juillet 1916 au cours de la Première Guerre mondiale. Il s’agit d’une unité distincte non combattante, le premier et l’unique bataillon composé exclusivement de Noirs de l’histoire militaire canadienne.

Article

Charles Lightfoot Roman

Charles Lightfoot Roman, M.D., C.M., chirurgien, auteur, chercheur, conférencier (né le 19 mai 1889 à Port Elgin, en Ontario; décédé le 8 juin 1961 à Valleyfield, au Québec). Il était l’un des premiers Canadiens noirs à achever ses études universitaires à la Faculté de médecine de l’Université McGill et est devenu un expert reconnu en médecine du travail. Il était aussi parmi les premiers Canadiens noirs à s’enrôler pour le service militaire pendant la Première Guerre mondiale, et était le seul Canadien noir connu à servir au sein de l’Hôpital général canadien no 3 (McGill). Charles Lightfoot Roman était sans doute aussi le premier Grand Maître noir d’une loge maçonnique traditionnelle.

Article

James Franklin

James Munroe Franklin, soldat de la Première Guerre mondiale (né le 12 octobre 1899 à Whitaker, au Mississippi; décédé le 8 octobre 1916 en France). James Munroe Franklin, soldat du Corps expéditionnaire canadien (CEC), a probablement été le premier Noir canadien (et le premier Noir nord-américain) à mourir au combat lors de la Première Guerre mondiale.

Article

Jeremiah Jones

Jeremiah « Jerry » Alvin Jones, soldat, fermier, camionneur (né le 30 mars 1858 à East Mountain, en Nouvelle-Écosse; décédé le 23 novembre 1950 à Halifax, en Nouvelle-Écosse). Jeremiah Jones est un soldat canadien noir ayant participé à la Première Guerre mondiale. En 1916, lorsqu’il s’enrôle dans l’armée et est affecté au 106e bataillon, il est âgé de 58 ans (13 ans au-dessus de l’âge limite). Cependant, tout comme plusieurs autres soldats trop jeunes ou trop âgés, il ment sur son âge lors de son enrôlement. Son commandant recommande qu’on lui attribue une médaille de conduite distinguée pour ses actions héroïques lors de la Bataille de la crête de Vimy. Il ne reçoit toutefois pas la médaille de son vivant. C’est plutôt grâce au plaidoyer du sénateur Calvin Ruck et aux membres de la famille Jones qu’il reçoit la médaille en 2010, soit 60 ans après sa mort.

Article

Stanley G. Grizzle

Stanley George Sinclair Grizzle, C.M., O. Ont, juge de la citoyenneté, politicien, fonctionnaire, syndicaliste (né le 18 novembre 1918 à Toronto, en Ontario; décédé le 12 novembre 2016 à Toronto, en Ontario). Stanley Grizzle mène une grande carrière en tant que bagagiste, soldat, fonctionnaire, juge de la citoyenneté et militant pour les droits des Canadiens noirs.

Article

Volontaires noirs durant la Première Guerre mondiale

L’archiviste Barbara M. Wilson analyse l’importance d’une lettre adressée à sir Sam Hughes par George Morton, un défenseur des droits civiques, originaire de Hamilton, en Ontario, qui exerçait le métier de coiffeur et de facteur. Dans sa lettre, datée du 7 septembre 1915, il demande au ministre de la Milice et de la Défense pourquoi les membres de la communauté noire ont été refoulés lorsqu’ils ont tenté de s’enrôler pour servir dans le Corps expéditionnaire canadien pendant la Première Guerre mondiale.

Article

William Neilson Hall

William Neilson Hall, marin (né le 25 avril 1829 à Horton Bluff [aujourd'hui Lockhartville], NS; décédé le 25 août 1904 à Horton Bluff). Hall est le premier homme noir, le premier Néo-Écossais et le premier Canadien de la Marine à recevoir la croix de Victoria.