Naviguer "Communautés et sociologie"

Afficher 841-860 de 1079 résultats
Article

Phil Fontaine

Larry Phillip (Phil) Fontaine, O.C., O.M., chef national de l’APN, militant, conseiller en relations autochtones (né le 20 septembre 1944 dans la Première Nation de Sagkeeng, sur la réserve de Fort Alexander, au Manitoba). Fait sans précédent, Phil Fontaine a exercé pendant trois mandats les fonctions de chef national de l’Assemblée des Premières Nations (APN). Sous sa direction, celle-ci a négocié l’Accord de Kelowna et la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. Phil Fontaine a reçu de nombreux prix et distinctions. Il a ainsi reçu le Prix national d’excellence décerné aux Autochtones, il a été fait membre de l’Ordre du Canada et il est titulaire de nombreux doctorats honorifiques. En 2017, il a lancé « De la reconnaissance à l’action », une campagne visant à faire reconnaître légalement le statut des peuples autochtones comme nations fondatrices du Canada.

Article

Piapot

En qualité de chef de sa bande, il incombe à Piapot de guider son peuple durant ces périodes difficiles et de négocier les meilleures conditions possibles, tâches qu'il accomplit avec habileté.

Article

Pidgeon, George Campbell

George Campbell Pidgeon, pasteur de l'Église presbytérienne et de l'Église unie (Grand-Cascapédia, Qc, 2 mars 1872 -- Toronto, 15 juin 1971). Ordonné en 1894, Pidgeon obtient un doctorat en théologie du Presbyterian College de Montréal.

Article

Piikani

Les Piikani (aussi connus sous les noms Piikuni et Peigans) sont l’une des trois nations de la Confédération des Pieds‑Noirs. (Les deux autres sont les Siksikas et les Kainai.) Ils occupaient autrefois un vaste territoire de chasse qui s’étendait le long de contreforts, depuis Rocky Mountain House jusqu’à Heart Butte au Montana et vers l’est sur les Plaines. Selon la nation des Piikani, on dénombre environ 3 600 membres inscrits vivant et travaillant soit dans leur réserve située à proximité de Pincher Creek en Alberta, soit à l’extérieur.

Article

Pitikwahanapiwiyin (Poundmaker)

Pitikwahanapiwiyin (Poundmaker), chef cri (né vers 1842 au centre de la Saskatchewan ; décédé le 4 juillet 1886 à Blackfoot Crossing, en Alberta). Pitikwahanapiwiyin, qui s’efforce de protéger les intérêts de son peuple tout au long de la négociation du Traité n° 6, est reconnu comme un grand leader. Artisan de la paix, il refuse de prendre les armes lors de la Rébellion du Nord-Ouest (également connue sous le nom de « Résistance du Nord-Ouest »). Toutefois, une faction militante formée de jeunes Cris de sa bande participe au conflit, ce qui se solde par l’arrestation et l’emprisonnement de Pitikwahanapiwiyin pour trahison. L’héritage laissé par Poundmaker en tant que pacificateur est toujours bien réel chez de nombreux peuples cris, y compris chez les Cris de la bande de Poundmaker en Saskatchewan.

Article

Pitseolak Ashoona

Pitseolak Ashoona Elle est connue pour ses gravures et ses dessins aux couleurs vives, évoquant « les choses que nous faisions il y a longtemps, bien avant que l’homme blanc n’apparaisse parmi nous », ainsi que pour ses œuvres imaginatives inspirées de monstres et d’esprits.

Article

Planche porte-bébé

Dans l’histoire, la planche porte-bébé a été utilisée par divers peuples autochtones pour protéger et transporter les bébés. Solidement attaché à une fine planche rectangulaire, un bébé pouvait être porté sur le dos de sa mère ou placé dans un endroit sûr pendant qu’elle se consacre à sa routine quotidienne. Dans certaines collectivités, les peuples autochtones utilisent encore des planches porte-bébé.

Article

Plessis, Joseph-Octave

Joseph-Octave Plessis, archevêque de Québec (Montréal, 3 mars 1763 -- Québec, 4 déc. 1825). Ordonné prêtre en 1786, Plessis est ensuite secrétaire de trois évêques et curé à Québec. Nommé coadjuteur en 1797, il devient évêque en 1806, et Rome le nomme en 1819 premier archevêque de Québec.

Article

Point, Steven L.

À 31 ans, constatant que pour s'entendre avec les avocats et les comptables, il faut connaître la loi, il entre à l'école de droit de l'UNIVERSITÉ DE LA COLOMBIE-BRITANNIQUE (UBC) et reçoit son diplôme en 1985.

Article

Politique d’immigration canadienne

La politique d’immigration constitue le volet le plus explicite de la politique d’un gouvernement en matière de population. Dans un État démocratique comme le Canada, l’immigration, soit l’ensemble des migrants qui entrent au pays, représente la forme la plus commune de réglementation de la population. Depuis la Confédération, on adapte la politique d’immigration dans une optique de croissance de la population, de peuplement des terres et de mise à disposition de capital financier et de main-d’œuvre pour l’économie nationale. La politique d’immigration, généralement, permet de brosser un tableau assez précis des attitudes raciales ou des préoccupations courantes en matière de sécurité nationale.

Article

Porteurs de wagons-lits au Canada

Les porteurs de wagons-lits au Canada sont des employés de train qui s’occupent des passagers dans les wagons-lits. Ils ont la tâche de répondre aux besoins des passagers tout au long du voyage en train, notamment en portant les bagages, en préparant les lits, en repassant les vêtements, en cirant les chaussures et en servant les repas et les boissons. La grande majorité des porteurs de wagons-lits sont des hommes noirs et le poste est l’un des seuls qui leur sont offerts au Canada. Bien que le travail génère du respect et du prestige dans les communautés noires, il requiert de longues heures et procure un faible salaire. Les porteurs peuvent être congédiés soudainement et sont souvent la cible de comportements racistes. Les porteurs noirs canadiens forment le premier syndicat noir des chemins de fer en Amérique du Nord (1917) et deviennent membres de la Fraternité des porteurs de wagons-lits en 1939. Les deux regroupements luttent contre le racisme et les défis auxquels sont confrontés les porteurs au travail.

Article

Portia White

Portia May White, contralto et enseignante (née le 24 juin 1911 à Truro, en Nouvelle-Écosse ; décédée le 13 février 1968 à Toronto, en Ontario). Portia White a été la première cantatrice canadienne noire de renommée internationale. Elle est considérée comme l’une des meilleures chanteuses classiques du 20e siècle. Sa voix a été décrite par un critique comme étant un « cadeau du ciel ». Elle a souvent été comparée à la célèbre contralto afro-américaine Marian Anderson. Le Nova Scotia Talent Trust a été créé en 1944 spécifiquement pour permettre à Portia White de se concentrer sur sa carrière professionnelle. Elle a été nommée « personne d’importance historique nationale » par le gouvernement du Canada en 1995.

Article

Pré-Dorset, culture

La culture pré-Dorset (de l'an 2000 à l'an 500 av. J.-C.) représente la première présence des Paléo-inuits en Amérique du Nord arctique. Ce peuple, probablement lié sur les plans biologique et culturel aux INUITS, semble être venu de Sibérie par le détroit de Béring peu avant l'an 2000 av. J.-C.

Article

Première Nation des Yuułuʔiłʔatḥ (Ucluelets)

La nation des Yuułuʔiłʔatḥ (anciennement Ucluelet, Yuu-tluth-aht ou Yu’lu’il’ath) est une nation nuu-chah-nulth de l’ouest de la baie Barkley, sur l’île de Vancouver. En septembre 2018, le gouvernement fédéral compte 677 membres inscrits de la nation yuułuʔiłʔatḥ, dont 452 vivaient en dehors de la réserve. Les Yuułuʔiłʔatḥ, tout comme plusieurs autres nations nuu-chah-nulth, ont signé le traité Maa-nulth, qui leur permet de jouir de l’autonomie gouvernementale depuis avril 2011.

Article

Premières Nations

« Premières Nations » est le terme utilisé pour désigner les peuples autochtones du Canada autres que les Métis et les Inuits. En 2011, on comptait au Canada plus de 1,3 million de personnes qui déclaraient être d’ascendance des Premières Nations. Il existe 634 Premières Nations au Canada, qui utilisent plus de 50 langues distinctes. Les membres des Premières Nations sont les premiers occupants des territoires qui constituent aujourd’hui le Canada et ce sont les premiers Autochtones à être entrés en contact soutenu avec les Européens, les villages de colons et le commerce qui en a découlé.

Pour de plus amples renseignements sur des Premières Nations particulières, voir Peuples autochtones.

Article

Princesse Alice comtesse d'Athlone

Son Altesse Royale la princesse Alice Mary Victoria Augusta Pauline d’Albany, comtesse d’Athlone, consort vice-royale du Canada de 1940 à 1946 (née le 25 février 1883 à Berkshire au Royaume-Uni, décédée le 3 janvier 1981 à Londres au Royaume-Uni). La princesse Alice a fait la promotion de la culture canadienne et des contributions des femmes à la Deuxième Guerre mondiale. Elle est la dernière petite-fille survivante de la reine Victoria et la dernière membre de la famille royale à servir comme consort vice-royale du Canada.

Article

Principe de Jordan

Le principe de Jordan est un principe de l’enfant d’abord qui garantit que les enfants des Premières Nations peuvent avoir accès aux mêmes services que les autres enfants du Canada. Le principe de Jordan doit son nom à Jordan River Anderson, un enfant cri décédé à l’âge de cinq ans, après avoir attendu d’être approuvé pour des soins à domicile depuis l’âge de deux ans, soins qui ne sont jamais arrivés en raison d’un différend financier entre le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial. Le principe de Jordan a été mis en œuvre afin d’assurer qu’une telle tragédie ne se reproduise plus jamais.