Naviguer "Peuples autochtones"

Afficher 21-40 de 56 résultats
Article

Elsie Knott

Elsie Marie Knott (née Taylor), chef ojibwée, dirigeante communautaire, entrepreneuse (née le 20 septembre 1922 sur la réserve de Mud Lake [aujourd’hui la Première Nation de Curve Lake], en Ontario; décédée au même endroit le 3 décembre 1995). Elsie Knott a été la première femme à être élue chef d’une Première Nation au Canada, après qu’une modification de la Loi sur les Indiens a donné le droit de vote aux femmes autochtones, ainsi que le droit de participer au gouvernement des bandes, en 1951. Elle a été chef de sa Première Nation pendant 14 ans, de 1954 à 1962 et de 1970 à 1976, et s’est dévouée à la préservation de la langue ojibwée. Elle est connue pour son action communautaire et son appui à l’éducation.

Article

Émancipation (résumé en langage simple)

Pour la majeure partie de l’histoire canadienne, le droit de vote aux élections signifie pour les membres des Premières Nations qu’ils doivent renoncer à leur statut d’Indien. On confère aux personnes des Premières Nations ayant le statut d’Indien certains droits et privilèges en vertu de la Loi sur les Indiens.

(Cet article est un résumé en langage simple sur l’émancipation. Si vous souhaitez approfondir le sujet, veuillez consulter notre article intégral, intitulé Émancipation).

Article

Eva Aariak

Eva Aariak, femme politique, deuxième première ministre du Nunavut (née le 10 janvier 1955 à Arctic Bay, Territoires du Nord-Ouest [aujourd’hui Nunavut]). Eva Aariak a l’honneur d’être la première femme à devenir première ministre du Nunavut, et elle a fait beaucoup pour promouvoir les langues inuites dans le territoire.

Article

Femmes et filles autochtones disparues et assassinées au Canada

Lorsque l’on évoque les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (FFADA) au Canada, on fait référence à une crise des droits de la personne qui n’est que récemment devenue un sujet majeur pour les médias nationaux. Depuis très longtemps, les femmes et les collectivités autochtones, les groupes de femmes et les organisations internationales appellent à agir face au taux de violence élevé, disproportionné par rapport à celui prévalant dans la population générale, dont sont victimes les femmes et les filles autochtones et au nombre épouvantable d’entre elles disparues et assassinées. Avant le lancement d’une enquête publique nationale le 8 décembre 2015, ces appels avaient régulièrement été ignorés par le gouvernement fédéral. Pour certains, le phénomène des FFADA constitue une crise « cachée » que l’on ne veut pas voir, Dawn Lavell Harvard, ancienne présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada, évoquant, quant à elle, une « tragédie » et une « honte nationale ». En 2015, la Commission de vérité et réconciliation du Canada se prononce en faveur d’une enquête nationale sur le nombre disproportionné de victimes parmi les femmes et les filles autochtones. Le rapport final de l’Enquête nationale est terminé et présenté au public le 3 juin 2019.

Cet article traite de thématiques délicates qui peuvent ne pas convenir à tous les publics.

Article

Floyd Roland

Floyd Roland, mécanicien, homme politique, premier ministre des Territoires du Nord-Ouest de 2007 à 2011, maire d’Inuvik de 2012 à 2015 (né le 23 novembre 1961 à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest). Floyd Roland siège à l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest pendant 12 ans avant de devenir premier ministre le 18 octobre 2007. Son mandat à la tête des Territoires est entaché par le scandale déclenché par son aventure avec une greffière de l’Assemblée.

Article

Frank Calder

Frank Arthur Calder, O.C., homme politique nisga’a, chef, homme d’affaires (né le 3 août 1915 à Nass Harbour, en Colombie-Britannique; décédé le 4 novembre 2006 à Victoria, en Colombie-Britannique). Frank Calder devient le premier membre autochtone d’un corps législatif canadien après son élection en 1949 dans le cadre des élections générales de la Colombie-Britannique. Il est connu pour son rôle dans le procès intenté devant la Cour suprême par le Conseil tribal des Nisga’a à l’encontre de la Province de la Colombie-Britannique (l’affaire Calder). Le procès démontrera que les Autochtones détiennent bien un droit foncier (c.-à-d. de propriété) sur leurs territoires traditionnels aux termes du droit canadien moderne.

Article

George, Gloria Mary

Gloria Mary Maureen George, politicienne, activiste et fonctionnaire autochtone (née le 24 juillet 1942 à Hubert, en Colombie-Britannique). Défenseure infatigable des Indiens non inscrits, Gloria George est élue présidente du Conseil national des autochtones du Canada en 1975 et devient ainsi la première femme à la tête d’une importante organisation politique autochtone.

Article

Georges Erasmus

Georges Henry Erasmus, O.C., chef autochtone, militant et porte-parole (né le 8 août 1948 à Fort Rae, dans les Territoires du Nord-Ouest). Georges Erasmus a été un leader de la cause de l’autodétermination des Autochtones au Canada. Il a dirigé plusieurs organismes autochtones axés sur les politiques publiques, notamment la Nation dénée et l’Assemblée des Premières Nations. Il a également assumé le poste de coprésident de la Commission royale sur les peuples autochtones.

Article

Gertrude Guerin

Gertrude Guerin (née Ettershank ; nom traditionnel Klaw-law-we-leth ; également connue sous le nom de « Old War Horse » [vieux cheval de guerre]), chef, politicienne, militante communautaire et aînée (née le 26 mars 1917 dans la réserve de la Mission à North Vancouver, C.-B.; décédée le 25 janvier 1998). Gertrude Guerin, née au sein de la Première nation Squamish (voir Salish de la côte centrale), a été une féroce protectrice des peuples et de la culture autochtones. Elle a représenté la nation Musqueam au niveau local en tant que cheffe élue, et sur la scène nationale dans les contestations de la juridiction canadienne sur le territoire traditionnel des Musqueam (voir Salish de la côte).

Article

Harry Daniels

Harry Wilfred Daniels, politicien, auteur, acteur (né le 16 septembre 1940 à Regina Beach, en Saskatchewan; décédé le 6 septembre 2004 à Regina Beach). Harry Daniels est un célèbre politicien et activiste métis connu pour sa lutte pour les droits du peuple métis. Sa plus grande contribution à l’avancement des droits autochtones au Canada, l’affaire de la Cour Suprême Daniels c. Canada, garantit aux Métis et aux Indiens non inscrits d’être des « Indiens » visés par la Loi constitutionnelle de 1867.

Article

Helen Mamayaok Maksagak

Helen Mamayaok Maksagak, C.M., politicienne, fonctionnaire, chef de communauté (née le 15 avril 1931 à Bernard Harbour, dans les Territoires du Nord-Ouest [Nunavut] ; décédée le 23 janvier 2009 à Cambridge Bay, au Nunavut). Helen Mamayaok Maksagak est la première femme et la première Inuk à servir à titre de commissaire des Territoires du Nord-Ouest. Fervente défenderesse des affaires des Inuits, elle contribue à la création du Nunavut, le troisième territoire canadien, dans les années 1990. En mars 1999, elle devient la première commissaire du Nunavut, territoire nouvellement créé ; son mandat prend fin en mars 2000. Elle revient à un rôle politique traditionnel en novembre 2005 quand elle est nommée sous-commissaire du Nunavut. En plus de sa carrière politique, elle s’acquitte d’un travail de défense, se concentre sur les initiatives des Inuits et, plus généralement, des initiatives autochtones, comme l’amélioration de l’accès aux services sociaux.

Article

James Gladstone

James Gladstone, ou Akay-na-muka, signifiant « nombreux fusils », premier sénateur autochtone du Canada (Mountain Hill, T.N.-O., 21 mai 1887 -- Fernie, C.-B., 4 sept. 1971).

Article

Jody Wilson-Raybould

Jody Wilson-Raybould (« Puglaas » ou « femme de noble famille » ou « femme intègre » en kwak’wala), politicienne et avocate (née le 23 mars 1971 à Vancouver, en Colombie-Britannique). Jody Wilson-Raybould est la députée indépendante de la circonscription vancouvéroise de Granville. Elle a été ministre fédérale de la Justice, procureure générale et ministre des Anciens combattants au sein du gouvernement libéral du premier ministre Justin Trudeau. Avant d’entamer sa carrière politique, elle a été procureure de la Couronne de la Colombie-Britannique, chef régionale de l’Assemblée des Premières Nations et membre de la Commission des traités de la Colombie-Britannique. En tant que première Autochtone à devenir ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould a présenté des projets de lois novatrices, dont le projet de loi C-14 portant sur l’aide médicale à mourir, le projet de loi C-16 sur l’identité de genre et les droits de la personne, et le projet de loi C-45, la Loi sur le cannabis. Elle a aidé à bâtir des ponts entre les communautés des Premières Nations et le gouvernement canadien et s’est engagée à aider les peuples autochtones à obtenir leur autonomie gouvernementale et une égalité de droits en matière d’éducation, de soins de santé et de justice.

Article

John Brant (Ahyonwaeghs)

John Brant (Ahyonwaeghs), grand chef Mohawk, surintendant des Indiens (né et décédé près de Brantford en Ontario; 27 septembre 1794 - 27 août 1832). John Brant était le fils de Joseph BRANT, chef autochtone et premier Autochtone à être nommé capitaine par l'armée britannique en 1757.

Article

La caravane des peuples autochtones

La caravane des Autochtones, une manifestation de contestation politique, ayant pris, en1974, la forme d’une traversée du pays, avait pour objectif principal de sensibiliser le public aux mauvaises conditions de vie des Autochtones au Canada et aux discriminations dont ils étaient victimes. Partie de Vancouver, elle est arrivée à Ottawa, où elle a occupé, par la suite, un entrepôt vide sur l’île Victoria, près de la colline du Parlement, jusqu’en1975. Elle réunissait divers groupes autochtones protestant contre le non‑respect des traités, ainsi que contre les lacunes gouvernementales en matière de financement de l’éducation, du logement et des soins de santé. Elle aura permis d’accroître la fréquence des réunions entre les ministres du Cabinet et les dirigeants autochtones et restera dans les mémoires comme un tournant important de l’activisme autochtone au Canada.