Naviguer "Histoire"

Article

Le Canada aux Jeux olympiques d'hiver de 1952

Les Jeux olympiques d’hiver de 1952 ont lieu à Oslo, en Norvège, du 14 au 25 février 1952. Le Canada envoie 39 athlètes (31 hommes et 8 femmes) et se classe en huitième position ex aequo avec l’Italie au décompte du nombre total de médailles, avec une médaille d’or et une de bronze. Le patineur de vitesse Gordon Audley décroche le bronze à la finale masculine du 500 mètres et les Mercurys d’Edmonton remportent la cinquième médaille d’or du Canada en hockey sur glace. Il faudra attendre 50 ans avant que le pays répète cet exploit, lorsque les équipes féminine et masculine l’emportent contre les Américains aux Jeux olympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City.

Article

Le Canada aux Jeux olympiques d'hiver de 1952

Les Jeux olympiques d’hiver de 1956 se déroulent à Cortina d’Ampezzo, en Italie, du 26 janvier au 5 février 1956. Le Canada, qui y envoie 35 athlètes (27 hommes et 8 femmes), termine à la neuvième position pour le nombre de médailles, en remportant une médaille d’argent et deux de bronze. Le couple de patineurs artistiques formé par Frances Dafoe et Norris Bowden remporte la médaille d’argent, alors que Lucile Wheeler gagne la première médaille canadienne en ski alpin en terminant troisième de l’épreuve de descente féminine. En hockey sur glace, l’équipe du Canada s’empare de la médaille de bronze, après avoir été vaincue à la fois par les Américains et les Soviétiques, qui gagnent la médaille d’or pour leur première participation aux Jeux olympiques d’hiver.

Article

Le Canada aux Jeux olympiques d'hiver de 1960

Les Jeux olympiques d’hiver de 1960 se déroulent à Squaw Valley, en Californie, du 18 au 28 février 1960. Le Canada y est représenté par 44 athlètes (34 hommes, 10 femmes) et termine huitième au tableau de classement avec quatre médailles (deux d’or, une d’argent et une de bronze). Anne Heggtveit remporte l’or en slalom, devenant ainsi la première championne olympique canadienne en ski alpin. Robert Paul et Barbara Wagner dominent l’épreuve de patinage artistique en équipe lors de leurs deuxièmes Jeux d’hiver, tandis que Donald Jackson ajoute au tableau une médaille de bronze en patinage artistique masculin. L’équipe des Dutchmen de Kitchener-Waterloo défend les couleurs du Canada au tournoi de hockey olympique et termine deuxième, perdant en finale face aux Américains. Il s’agit alors de la dernière fois que le Canada est représenté par un club amateur au tournoi de hockey olympique.

Éditorial

Le Hockey : « notre sport »

Le hockey est «notre sport», c’est incontestable. Nous l’avons inventé. Nous l’avons tellement dominé et pendant si longtemps que même en bricolant des équipes qui réunissaient des amateurs, des militaires et des semi-professionnels, nous pouvions battre ce que le reste du monde avait de mieux à offrir en fait de joueurs…

Article

Mercurys d'Edmonton

Les Mercurys d'Edmonton ont pris le nom de leur commanditaire, le concessionnaire d'automobiles d'Edmonton "Waterloo Mercury". En 1950, l'équipe gagne le titre de champion de la Western Intermediate League, puis représente le Canada et remporte les championnats du monde à Londres en Angleterre.

Article

Nordiques de Québec

Les Nordiques de Québec forment une équipe de hockey qui est, à l'origine (1972), une concession de l'Association mondiale de hockey (AMH). En 1977, l'équipe des Nordiques gagne le championnat de l'AMH.

Article

Origines du hockey sur glace

Le débat sur les origines du hockey sur glace fait rage depuis longtemps. En 2008, la Fédération internationale de hockey sur glace (connue par son abréviation anglaise IIHF) a officiellement déclaré que le premier match organisé de hockey sur glace a été disputé à Montréal en 1875. Plusieurs considèrent aussi que les premières règles de hockey sur glace ont été publiées dans la Gazette (de Montréal) en 1877. Toutefois, des recherches ont révélé que des matchs organisés de hockey sur glace ou de bandy ont auparavant été disputés en Angleterre. Le Canada a apporté d’importantes contributions à ce sport à partir des années 1870. Au début du 20e siècle, les « règles canadiennes » ont transformé le sport.

Article

Paris Crew

Le Paris Crew est une équipe d’aviron formée à Saint John, au Nouveau-Brunswick. Elle est acclamée par le monde entier quelques jours après l’avènement de la Confédération lorsqu’elle remporte la Régate internationale de l’Exposition universelle de Paris de 1867.

Article

Sports

Sports. Les Canadiens ayant adopté à peu près toutes les activités athlétiques ou sportives connues, plusieurs d'entre eux, inspirés par leur sport favori, ont composé en son honneur une chanson populaire ou une courte pièce pour harmonie ou pour piano.

Article

Vancouver en vedette : L’Asahi remporte le championnat Terminal City

Dans les années 1920, le parc Oppenheimer, également connu sous le nom de Powell Street Grounds, est le lieu où joue l’Asahi, la meilleure équipe de baseball de la ville. L’équipe recrute alors ses membres dans le quartier, au sein de la communauté des Canadiens d’origine japonaise. Tout cela prend fin avec le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale.

Article

​Les femmes et le sport au Canada : une histoire

À la période précoloniale, les femmes autochtones pratiquent des sports tels que le shinny et le baggataway (ancêtre de la crosse), mais les idées arrêtées sur les capacités des femmes et sur leur place dans la société, que les colons européens propagent en Amérique du Nord font en sorte que les femmes de toutes les origines ont un accès restreint à la compétition sportive durant une grande partie de l’histoire du Canada.