Naviguer "Culture"

Article

Danse classique indienne

Il existe en Inde deux formes traditionnelles de danse : la danse solo, habituellement associée aux femmes, qui était souvent consacrée par un rituel ou présentée dans les cours royales ou devant les mécènes, et la danse théâtrale, interprétée par des groupes, souvent des hommes, et presque toujours axées sur la représentation de récits religieux.

Article

Ensemble de chambre Amici

Le premier concert d'Amici est présenté au Harbourfront de Toronto en 1985. Trois ans plus tard, le trio entreprend une saison de trois concerts à l'église St. Andrew. En 1989, il déménage au Walter Hall de l'Université de Toronto et est nommé trio en résidence de la faculté de musique.

Article

Galerie d'art Beaverbrook

Mary Pratt et Christopher Pratt, Molly Lamb Bobak et Bruno Bobak, Tom Forrestall, Alex Colville, Avery Shaw, Fred Ross, Jack Humphrey et Miller Brittain figurent parmi les artistes représentés dans la collection permanente.

Article

Illustration

 La plus ancienne illustration se rapportant au Canada est une vue à vol d'oiseau d'Hochelaga et de ses environs, publiée par Giovanni Ramusio à Venise en 1556.

Article

Inuktitut

L’inuktitut est une langue autochtone de l’Amérique du Nord parlée dans l’Arctique canadien. Selon le recensement de 2016, elle compte environ 39 770 locuteurs, dont 65 % habitent au Nunavut et 30,8 % au Québec. L’inuktitut fait partie d’un vaste continuum de langues inuites (soit une variété de dialectes) allant de l’Alaska jusqu’au Groenland. L’inuktitut utilise un système d’écriture que l’on nomme écriture syllabique, créé à l’origine pour la langue crie, et dont les symboles représentent une combinaison de consonnes et de voyelles. Cette langue peut également s’écrire en alphabet romain, un système qui s’emploie uniquement dans le Labrador et certaines parties de l’ouest du Nunavut. L’inuktitut est une langue polysynthétique, ce qui signifie que les mots tendent à en être plus longs et de structure plus complexe que ceux de l’anglais ou du français.

Article

Joual

Nom donné, dans certaines circonstances sociologiques et sociohistoriques précises, à la variété de français parlée au Québec.

Article

La Voix des femmes

La Voix des femmes, qui est un organisme bénévole non partisan instauré en 1960 et qui compte des membres dans toutes les provinces, s'oppose à la violence et à la guerre et fait la promotion du désarmement et de la paix.

Article

Langage

Pour devenir un mode de communication, tout langage doit d'abord être un système de représentation. Cette étape est indispensable pour que tous les utilisateurs de ce langage, autrement dit, de ce code en comprennent les mots et les phrases.

Article

Langues autochtones au Canada

On compte au pays environ 70 langues autochtones distinctes, qui se divisent en dix familles linguistiques. À bien des endroits, la transmission de la langue d’une génération à l’autre est devenue chose rare, ce qui a toutefois permis une prise de conscience parmi des peuples autochtones, qui redoublent dorénavant d’efforts pour revitaliser et promouvoir leur langue. Au Canada, et de façon plus générale en Amérique du Nord, le paysage linguistique est complexe, et comprend un important nombre et une grande diversité de langues. Les langues autochtones sont ainsi parlées par beaucoup d’habitants. Certaines ont même le statut de langues officielles au Nunavut et aux Territoires du Nord-Ouest, et d’autres, comme au Yukon, sont reconnues pour leur importance et leur portée. Le 6 décembre 2016, le premier ministre Justin Trudeau annonce un plan visant à adopter une loi pour protéger et préserver les langues autochtones au Canada.

Article

Le Belfry Theatre

L'histoire du Belfry commence en 1974, lorsque Blair Shakel, un étudiant diplômé de l'Université de Victoria, décide d'utiliser à des fins théâtrales la chapelle Springridge - non chauffée - de l'église baptiste Emmanuel, située au coeur du quartier délabré de Fernwood.

Article

Les Pow-wow

Le mot « pow-wow » tire ses origines des Algonquins, qui utilisaient les mots narragansett pau wau pour décrire un guérisseur ou un rassemblement de chefs spirituels dans une cérémonie de guérison. D’autres avancent que « pow-wow » est issu du mot pawnee pa wa, signifiant « manger », ce qui pourrait faire référence à un grand rassemblement de personnes qui célèbrent ou commémorent un événement.

Aujourd’hui, les pow-wow sont des événements regroupant diverses communautés autochtones, souvent ouverts au grand public, visant à célébrer les divers aspects personnels et culturels de la spiritualité, la communauté et l’identité autochtones. Malgré quelques différences dans les styles de musique et de danse entre les nations autochtones, tous les pow-wow servent à honorer l’héritage des Premières Nations et à célébrer leur culture en constante évolution.

Article

Les mots inuits pour la neige et la glace

On entend souvent dire que les Inuits ont des dizaines de mots pour désigner la neige et la glace. L'anthropologue ontarien John Steckley (dans White Lies about the Inuit, 2008) a fait remarquer que selon la croyance populaire, en inuktitut, la langue des Inuits de l'Arctique oriental canadien, le nombre de mots pour « neige » contient généralement le chiffre deux, et que le total le plus souvent cité est de 52 termes différents.

Article

Marchands d'oeuvres d'art

Les marchands d'oeuvres d'art au Canada ne se limitent pas à vendre des oeuvres, ils influencent aussi le goût du public. Agissant comme intermédiaires entre l'artiste et l'acheteur, ils jouent un rôle important dans l'identification des artistes importants en art canadien.

Article

Mon Pays

Composée à l’origine pour l’indicatif musical d’un film, la chanson intitulée Mon pays, de Gilles Vigneault, exprime le nationalisme, la solidarité et l’attachement aux paysages nordiques, et a été adoptée comme hymne québécois.