Peuples autochtones | l'Encyclopédie Canadienne

Naviguer "Peuples autochtones"

Afficher 76-90 de 312 résultats
  • Article

    Elsie Knott

    Elsie Marie Knott (née Taylor), chef ojibwée, dirigeante communautaire, entrepreneuse (née le 20 septembre 1922 sur la réserve de Mud Lake [aujourd’hui la Première Nation de Curve Lake], en Ontario; décédée au même endroit le 3 décembre 1995). Elsie Knott a été la première femme à être élue chef d’une Première Nation au Canada, après qu’une modification de la Loi sur les Indiens a donné le droit de vote aux femmes autochtones, ainsi que le droit de participer au gouvernement des bandes, en 1951. Elle a été chef de sa Première Nation pendant 14 ans, de 1954 à 1962 et de 1970 à 1976, et s’est dévouée à la préservation de la langue ojibwée. Elle est connue pour son action communautaire et son appui à l’éducation.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/curvelake/curve lake.JPG" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/curvelake/curve lake.JPG Elsie Knott
  • Liste

    Entrepreneurs autochtones remarquables

    Les économies autochtones prospéraient bien avant l’arrivée des Européens en Amérique du Nord. Aujourd’hui, un nombre grandissant d’entrepreneurs autochtones connaissent le succès grâce à leur ardeur au travail et leur ingéniosité. Beaucoup d’entre eux s’efforcent de conjuguer leur succès en affaires avec les valeurs et la vision du monde des Premières Nations. Voici quelques exemples notables parmi la longue liste des entrepreneurs autochtones qui dirigent des entreprises prospères au Canada. (Voir aussi Conditions économiques des peuples autochtones au Canada.)

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/IndigenousEntrepeneurs/JeffWard.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/IndigenousEntrepeneurs/JeffWard.jpg Entrepreneurs autochtones remarquables
  • Article

    Esclaves

    Des fouilles archéologiques portent à croire que la région des Esclaves est habitée depuis au moins 3000 ans av. J.-C. Avant l'arrivée des Européens, leur économie repose sur la pêche, la chasse au petit gibier, à l'orignal et au caribou, ainsi que sur la cueillette de baies.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/7462d870-15c4-4aad-8c8c-7ec1bac9cb1e.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/7462d870-15c4-4aad-8c8c-7ec1bac9cb1e.jpg Esclaves
  • Article

    Excuses du gouvernement aux anciens élèves des pensionnats indiens

    Le 11 juin 2008, le premier ministre Stephen Harper a pris la parole dans la Chambre des communes pour offrir, au nom du gouvernement du Canada, des excuses aux peuples autochtones du Canada pour les abus, la souffrance et le déracinement culturel et générationnel qu’ont engendré les pensionnats, des institutions approuvées par le gouvernement et basées sur des politiques d’assimilation. Les excuses (voir ci-dessous le texte complet) portent spécifiquement sur les points suivants : les pratiques d’assimilation du gouvernement, le retrait forcé des enfants de leur famille, les abus subis par un grand nombre de ces enfants et les effets de ces politiques.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/481d8ab1-addc-42d1-8b24-37fcd08165dd.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/481d8ab1-addc-42d1-8b24-37fcd08165dd.jpg Excuses du gouvernement aux anciens élèves des pensionnats indiens
  • Article

    Féminismes autochtones au Canada

    À la base, les féminismes autochtones examinent la façon dont le genre et les conceptions du genre influencent la vie des peuples autochtones, historiquement et aujourd’hui. Les approches féministes autochtones remettent en question les stéréotypes sur les peuples autochtones, le genre et la sexualité, ainsi que la manière dont ils sont présentés en politique, dans la société et dans les médias. Les féminismes autochtones offrent des cadres d’apprentissage et de compréhension de ces questions et d’autres enjeux sans égard au sexe ou à l’origine ethnique d’une personne.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/IndigenousFeminisms/MMIWG activists.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/new_article_images/IndigenousFeminisms/MMIWG activists.jpg Féminismes autochtones au Canada
  • Article

    Industrie de la fourrure

    L'industrie canadienne de la fourrure se compose d'entreprises qui achètent des peaux aux trappeurs, aux négociants ou aux sociétés de commercialisation de la fourrure (comme lors des ventes aux enchères de la Compagnie de la Baie d’Hudson. Elles les expédient ensuite chez les apprêteurs et les teinturiers de Toronto avant de les assortir, de les tailler et de les assembler pour confectionner des vêtements. La majorité des manufacturiers font des manteaux et se spécialisent la plupart du temps dans deux ou trois sortes de fourrures. Avant leur achèvement, les manteaux doivent être nettoyés par un procédé particulier, dont certaines entreprises se font une spécialité. Certains de ces nettoyeurs possèdent des pièces réfrigérées pour l'entreposage durant l'été, bien que beaucoup de détaillants possèdent aussi leurs propres pièces. Les entreprises de fourrures sont généralement petites : en 1986, 279 des 280 entreprises emploient moins de 50 personnes et une seule d'entre elles en emploie plus de 100. La même année, on compte 3 700 fourreurs, dont 2 950 au Québec, 675 en Ontario et 75 au Manitoba. La majorité des entreprises de fourrure sont canadiennes et très peu appartiennent à des étrangers, sauf quelques-unes appartenant surtout à des Américains dans le commerce de détail, et certains investissements japonais dans la fabrication.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/a4d6e476-5e53-4126-9ee6-313b64235660.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/a4d6e476-5e53-4126-9ee6-313b64235660.jpg Industrie de la fourrure
  • Article

    Freda Ahenakew

    Freda Ahenakew, O.C., universitaire crie, autrice (née le 11 février 1932 dans la Première Nation d’Ahtahkakoop, en Saskatchewan; décédée le 8 avril 2011 dans la Première Nation de Muskeg Lake, en Saskatchewan). Freda Ahenakew est reconnue comme étant une chef de file dans la reconnaissance et la revitalisation de la langue crie au Canada. Au cours de sa vie, Freda Ahenakew a contribué à la préservation des traditions orales du peuple cri et au partage des histoires et des traditions cries avec les peuples autochtones et non autochtones. (Voir aussi Revitalisation des langues autochtones au Canada.)

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Twitter_Cards/Freda.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/Twitter_Cards/Freda.jpg Freda Ahenakew
  • Article

    Freda Diesing

    Freda Diesing, artiste haïda (née le 2 juin 1925 à Prince Rupert, en Colombie-Britannique; décédée le 3 décembre 2002, à Prince Rupert). Freda Diesing est surtout connue pour sa contribution à la renaissance des formes d’art traditionnelles haïdas, notamment la sculpture sur bois, la sculpture de masques et la sculpture de mâts totémiques. Elle a été l’une des rares femmes artistes à maîtriser la sculpture sur bois, et elle est en partie responsable d’avoir fait connaître ce style à un public international. Tout au long de sa carrière, Freda Diesing s’est efforcée de transmettre le style et la tradition de l’art haïda aux nouvelles générations. (Voir aussi Art autochtone de la côte nord-ouest et Art autochtone contemporain.)

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/FredaDiesing/FredaMask1.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/FredaDiesing/FredaMask1.jpg Freda Diesing
  • Article

    Gabriel Dumont

    Gabriel Dumont, chef métis (né en décembre 1837 dans la colonie de la rivière Rouge, décédé le 19 mai 1906 à Bellevue, en Saskatchewan.) Dumont a joué un rôle politique d’importance au moment où les troupeaux de bisons étaient en déclin. Il s’est battu pendant des décennies pour la prospérité économique et l’indépendance politique de son peuple. Chef de chasse et guerrier notable, Gabriel Dumont a été surtout connu pour son rôle-clé de commandant militaire métis et allié de Louis Riel durant la Résistance du Nord-Ouest en 1885. Son altruisme et sa bravoure durant le conflit de 1885, tout autant que ses prouesses inégalées en tant que chasseur en font encore à ce jour un héros du folklore métis.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/93488558-8f0b-4e99-9620-b5734d1bc42f.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/93488558-8f0b-4e99-9620-b5734d1bc42f.jpg Gabriel Dumont
  • Article

    Génocide

    Un génocide est la destruction intentionnelle d’un groupe particulier par des moyens tels que le meurtre, les atteintes physiques ou mentales graves, la restriction des naissances, ou le transfert forcé des enfants à un autre groupe. Le gouvernement canadien a officiellement reconnu certains cas de génocides à l’étranger, incluant le génocide arménien, l’Holodomor, l’Holocauste, le génocide rwandais, le nettoyage ethnique en Bosnie, le génocide des Ouïghours, et le génocide des Rohingyas. Au Canada, certains historiens, juristes, et activistes ont affirmé que le traitement historique, intergénérationnel, et actuel des peuples autochtones constituait un acte de génocide.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/1f69f381-4d3b-489f-aba6-0a7dd06d3e92.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/1f69f381-4d3b-489f-aba6-0a7dd06d3e92.jpg Génocide
  • Article

    Génocide et peuples autochtones au Canada

    Un génocide est la destruction intentionnelle d’un groupe donné par des moyens tels que le meurtre, des atteintes graves à l’intégrité physique ou mentale, la restriction des naissances ou le transfert forcé des enfants à un autre groupe. Le terme a été appliqué aux expériences des peuples autochtones au Canada, en particulier dans le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation (voir aussi Pensionnats indiens) et l’enquête sur les Femmes et filles autochtones disparues et assassinées.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/Genocide_IP_Tweetonly.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/Genocide_IP_Tweetonly.jpg Génocide et peuples autochtones au Canada
  • Article

    Histoire de la Nation Kainai (tribu des Blood)

    Les Kainai, aussi connus sous le nom de Blood ou Kainaiwa, sont l’une des trois nations qui composent la Confédération des Pieds‑Noirs (les deux autres incluent les Siksika et Piikani). Les Kainai ont des terres situées sur une superficie de 1342,9 km2, bordées de tous les côtés par les rivières Oldman, St. Mary et Belly en Alberta. Cette donnée offre un aperçu historique du peuple Kainai; pour plus d’information sur leur réserve, leur société, leur culture, et leur communauté moderne, veuillez consulter Nation Kainai (tribu des Blood).  

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/f049f627-d2f7-4eaf-9c4f-db03980b55aa.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/f049f627-d2f7-4eaf-9c4f-db03980b55aa.jpg Histoire de la Nation Kainai (tribu des Blood)
  • Article

    Gitksans

    Les Gitxsans (ou Gitksans), nom qui signifie « peuple de la brume de rivière », vivent le long de la rivière Skeena dans le nord-ouest de la Colombie-Britannique, dans les communautés d’Hazelton, Kispiox et Glen Vowell (Gitxsans de l’Est) et de Kitwanga, Kitwankool et Kitsegukla (Gitxsans de l’Ouest). Le recensement de 2021 dénombre 4 950 personnes d’ascendance gitxsane.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/759dfbd5-9744-473b-aab1-1cc99f444e55.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/759dfbd5-9744-473b-aab1-1cc99f444e55.jpg Gitksans
  • Article

    Gravure inuite

    Alors que la sculpture représente une activité viable pour la plupart des communautés inuites, l'art de l'estampe requiert des habiletés particulières et de l'équipement sophistiqué pour être concurrentiel sur le marché international.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/b8f059b1-3755-477f-a3c1-ba8420091091.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/b8f059b1-3755-477f-a3c1-ba8420091091.jpg Gravure inuite
  • Article

    Incident du lac Gustafsen

    L’incident du lac Gustafsen est un conflit entre un petit groupe d’Autochtones participant à une danse du soleil et la Gendarmerie royale du Canada (GRC). L’incident a duré un mois (du 18 août au 17 septembre 1995). Il s’est déroulé dans le centre de la Colombie-Britannique, dans le territoire des Secwepemcs (Shuswap), près de 100 Mile House. Provoquée par une dispute entre un propriétaire de ranch local et un camp de danseurs, au sujet de l’accès à un terrain privé pour des cérémonies, la confrontation armée a soulevé des questions plus fondamentales sur les droits territoriaux des Autochtones en Colombie-Britannique. Le 11 septembre 1995, dans ce qu’on appellera plus tard la plus grande opération paramilitaire de l’histoire de la province, la GRC a entouré le camp et une fusillade a éclaté, pendant laquelle, par miracle, personne n’a été gravement blessé. L’incident du lac Gustafsen est sans doute le moins connu parmi une série de conflits armés localisés mettant en cause les peuples autochtones au cours des années 1990, notamment les crises d’Oka et d’Ipperwash, au Québec et en Ontario, respectivement.

    "https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/a91c62c3-627d-4cbc-bc37-75fe1f9ee255.jpg" // resources/views/front/categories/view.blade.php
    
    https://d3d0lqu00lnqvz.cloudfront.net/media/media/a91c62c3-627d-4cbc-bc37-75fe1f9ee255.jpg Incident du lac Gustafsen