Naviguer "Forces coloniales britanniques"

Afficher 1-20 de 84 résultats
Article

Guerre de 1812

La guerre de 1812, qui a duré jusqu’en 1814, fait référence au conflit militaire qui a opposé les États-Unis à la Grande-Bretagne. Comme colonie britannique, le Canada a été entraîné dans la guerre de 1812 et envahi à maintes reprises par les Américains. La guerre a été menée dans le Haut-Canada, le Bas-Canada, dans la région des Grands Lacs et le long de la côte de l’Atlantique, ainsi qu’aux États-Unis. Le traité de Gand (1814), qui a mis fin à la guerre, consacre essentiellement le statu quo. Cependant, la guerre a su marquer le Canada. D’une part, elle a contribué à la montée du sentiment national, notamment parce que ce sont principalement les soldats civils qui ont repoussé l’envahisseur. D’autre part, elle a nui à la relation d’alliance entre les Canadiens et les Britanniques, et les Premières Nations, puisque ces dernières ont perdu non seulement de nombreux guerriers (dont le grand Tecumseh), mais également tout espoir d’arrêter la conquête américaine vers l’ouest. En outre, leur contribution a rapidement été oubliée par leurs alliés (voir Participation des Premières Nations et des Métis à la guerre de 1812).

Article

Amherst, Jeffery, 1er baron Amherst

Jeffery Amherst, 1er baron Amherst, officier de l’armée britannique (né le 29 janvier 1717 près de Sevenoaks, en Angleterre; mort le 3 août 1797 près de Sevenoaks). Jeffery Amherst était le commandant en chef des forces britanniques en Amérique du Nord pendant la guerre de Sept Ans, durant laquelle le Canada est passé de la France à l’Angleterre. Plusieurs rues et villes d’Amérique du Nord, dont Amherst, en Nouvelle-Écosse, et Amherstburg, en Ontario, ont été baptisées en son honneur. Toutefois, l’héritage de Jeffery Amherst ne fait pas l’unanimité, en raison de sa politique à l’égard des peuples autochtones. On lui reproche notamment d’avoir proposé, en 1763, de contaminer délibérément les peuples autochtones avec la variole pendant la guerre de Pontiac. En 2019, la rue Amherst, à Montréal, a été rebaptisée rue Atateken; Atateken signifie « frères et sœurs » en Kanien'kéha, la langue des Mohawks.

Article

Abercromby, James

James Abercromby, officier de l'armée (Banffshire, Écosse, 1706 -- Glassaugh, Écosse, 23 avril 1781). Soldat de carrière, il arrive en Amérique du Nord en 1756 et est nommé commandant en chef des forces britanniques.

Article

Adam Muir

Adam Charles Muir, officier militaire (né en Écosse en 1766 ou 1770; mort à William Henry, dans le Bas-Canada, le 11 mai 1829).

Article

Alexander Cochrane

Issu d'une famille fière de son héritage naval, Cochrane se lance très jeune dans une carrière au sein de la Marine royale. Fait lieutenant en 1778, il est officier des transmissions pendant l'attaque contre la flotte française, au large des côtes de la Martinique en 1780, où il est blessé.

Article

Luard, Richard George Amherst

Richard George Amherst Luard, officier de l'armée (Angl., 29 juill. 1827 -- Eastbourne, Angl., 24 juill. 1891). Officier de l'armée britannique, il est officier général, commandant de la milice canadienne de 1880 à 1884, après un service actif en Inde, en Crimée et en Chine.

Article

Campbell, sir Archibald

Sir Archibald Campbell, soldat, administrateur colonial (12 mars 1769 -- Angl., 6 oct. 1843). Après s'être distingué dans l'armée britannique en Inde, au Portugal et en Birmanie, il devient lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick en 1831.

Article

Prince Arthur, premier duc de Connaught et de Strathearn

Sa Majesté le prince Arthur William Patrick Albert, duc de Connaught et de Strathearn, troisième fils de la reine Victoria et gouverneur général du Canada de 1911 à 1916 (né le 1er mai 1850 à Londres, au Royaume-Uni; décédé le 16 janvier 1942 dans le Surrey, au Royaume-Uni). En tant que gouverneur général, Arthur a joué un rôle important en matière de recrutement militaire et de philanthropie au Canada pendant la Première Guerre mondiale. Il a aussi créé la Coupe Connaught, un concours de tir de la GRC, et a orchestré d’importantes rénovations à Rideau Hall. Sa fille, la princesse Patricia, est devenue la première colonelle en chef honoraire du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry.

Article

Arthur, sir George

Sir George Arthur, soldat, administrateur colonial (Plymouth, Angl., 21 juin 1784 -- Londres, Angl., 19 sept. 1854). Après une carrière militaire sans éclat et deux affectations mineures dans les colonies, il devient lieutenant-gouverneur du Haut-Canada en 1838.

Article

Sir William. B. Thornton

Sir William B. Thornton, soldat (né en Irlande en 1778 ou 1779; mort en avril 1840). William Thornton entre dans l'armée britannique en mars 1796 en qualité de porte-étendard du 89e Régiment de fantassins.

Article

Robert Barclay

Robert Heriot Barclay, officier de marine, (Kettle [Kettlehill], Écosse, 18 sept. 1786 - Édimbourgh, 8 mai 1837). C'est en 1798 que Robert Barclay entreprend sa carrière dans la marine et se joint à l'équipage du vaisseau de 44 canons Anson en tant qu'aspirant de marine. Il a alors 11 ans.

Article

James Barry

James Miranda Steuart Barry, MSR (probablement né Margaret Anne Bulkley), chirurgien militaire et médecin (né entre 1789 et 1799; décédé le 25 juillet 1865 à Londres, en Angleterre). Déployé aux quatre coins de l’Empire britannique, James Barry procède à la réforme des normes médicales de l’armée britannique. Son dernier poste, au rang le plus élevé de sa carrière et qu’il occupe dans les années 1850, est celui d’inspecteur général des hôpitaux militaires de la province du Canada. Après sa mort, on rapporte qu’on lui a assigné le sexe féminin à la naissance. Émerge alors un débat important sur son identité.

Remarque sur les pronoms : les pronoms masculins sont employés dans le présent article pour désigner James Barry, conformément à la manière dont il se référait à lui-même tout au long de sa vie.

Cliquez ici pour les définitions des termes clés employés dans le présent article.

Article

John Baskerville Glegg

John Baskerville (parfois épellé Baskervyle) Glegg, soldat, figure militaire de la GUERRE DE 1812 (né à Cheshire, en Angleterre, en 1773; mort en 1861). John Glegg est le second fils d'une famille de propriétaires terriens de Thurstaston Hall.