Naviguer "Immigrants et refugiés"

Afficher 61-73 de 73 résultats
Article

Masumi Mitsui

Masumi Mitsui, Médaille militaire, agriculteur, soldat, dirigeant de la Légion royale canadienne (né le 7 octobre 1887 à Tokyo, au Japon; décédé le 22 avril 1987 à Hamilton, en Ontario). Après avoir immigré au Canada en 1908, Masumi Mitsui a servi au sein du Corps expéditionnaire canadien durant la Première Guerre mondiale et a obtenu plusieurs médailles. En 1931, avec ses camarades, il a persuadé le gouvernement de la Colombie‑Britannique d’accorder aux anciens combattants canadiens d’origine japonaise le droit de vote. Cette victoire a constitué une percée importante pour les Canadiens d’origine japonaise et pour d’autres Canadiens dépourvus du droit de vote. Néanmoins, comme plus de 22 000 autres Canadiens d’origine japonaise, il sera déplacé, détenu et dépossédé de ses biens par le gouvernement fédéral pendant la Deuxième Guerre mondiale (voir Internement des Canadiens d’origine japonaise).

Article

Michaëlle Jean

Michaëlle Jean, militante sociale, journaliste, documentariste, gouverneure générale du Canada de 2005 à 2010, secrétaire générale de la Francophonie de 2014 à 2018 (née le 6 septembre 1957 à Port-au-Prince, en Haïti).

Article

Musique serbe au Canada

Serbie. L'immigration au Canada d'habitants de cette partie occidentale de la Yougoslavie moderne commença de façon significative après la Deuxième Guerre mondiale. Vers 1986, quelque 12 970 Canadiens serbes vivaient et travaillaient dans les régions industrielles du sud de l'Ontario.

Article

Politique d’immigration canadienne

La politique d’immigration constitue le volet le plus explicite de la politique d’un gouvernement en matière de population. Dans un État démocratique comme le Canada, l’immigration, soit l’ensemble des migrants qui entrent au pays, représente la forme la plus commune de réglementation de la population. Depuis la Confédération, on adapte la politique d’immigration dans une optique de croissance de la population, de peuplement des terres et de mise à disposition de capital financier et de main-d’œuvre pour l’économie nationale. La politique d’immigration, généralement, permet de brosser un tableau assez précis des attitudes raciales ou des préoccupations courantes en matière de sécurité nationale.

Article

Réfugiés

Les réfugiés et demandeurs d’asile fuient leur pays dans l’espoir de se trouver en lieu sûr à l’étranger. Régi par la Convention relative au statut des réfugiés de 1951, le statut de réfugié est une question de droit international et interne. Historiquement, le Canada a aidé de nombreux réfugiés de partout dans le monde. La migration humaine est cependant un phénomène complexe, et les politiques canadiennes en matière de réfugiés ne sont pas à l’abri de l’influence de l’opinion politique et populaire.

Article

Refugiés LGBTQ+ au Canada

Les réfugiés de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle, trans et queer (LGBTQ+) sont confrontés à de grands défis lorsqu’ils fuient la persécution subie dans leur pays d’origine et se présentent au Canada en quête de protection. De nombreux pays continuent de criminaliser et de poursuivre les membres de la communauté LGBTQ+. Le Canada s’inscrit comme un leader en matière de reconnaissance des demandes de statut de réfugié des membres de la communauté LGBTQ+ et de réinstallation des réfugiés fuyant la persécution basée sur l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.

Article

Rose Johnstone

Rose Mamelak Johnstone, MSRC, biochimiste (née le 14 mai 1928 à Lodz, en Pologne; décédée le 3 juillet 2009 à Montréal, au Québec). Rose Johnstone est connue pour sa découverte des exosomes, un progrès crucial dans le domaine de la biologie cellulaire. Ces minuscules structures qui sont présentes dans toutes les cellules du corps humain sont des véhicules qui transportent les protéines, les lipides et l’ARN d’une cellule à l’autre. Pionnière de la présence des femmes en science, Rose Johnstone a été la première femme à occuper la Chaire Gilman Cheney de biochimie et la première et seule femme à présider le Département de biochimie de la Faculté de médecine de l’Université McGill.

Article

Sino-Canadiens

Les Canadiens d'origine chinoise constituent l’une des plus grands groupes ethniques au pays. Lors du recensement de 2016, 1,8 millions de personnes ont déclaré une ascendance ethnique chinoise.  Malgré le rôle important des Sino-Canadiens dans l’économie canadienne, notamment dans la construction du chemin de fer du Canadien Pacifique, beaucoup de Canadiens d’origine européenne ont été traditionnellement hostiles à l’immigration chinoise. De 1885 à 1923, l’immigration chinoise au Canada a été limitée par une taxe d’entrée prohibitive et, entre 1923 et 1947, elle est tout à fait interdite.

Depuis 1900, les Sino-Canadiens se sont essentiellement installés dans les zones urbaines, en particulier à Vancouver et Toronto (voir aussi Quartier chinois de Montréal). Ils ont apporté une contribution à chacun des domaines de la société canadienne, de la littérature à la religion, en passant par les sports, la politique, les droits civiques, la musique, le cinéma, l’économie, la philanthropie et l’éducation.

Article

Slovénie

Slovénie. La première immigration importante d'habitants de la Slovénie (région nord-ouest du royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, rebaptisée Yougoslavie en 1929) au Canada prit place de 1918 à 1929.

Article

Suédois

Trois colons portent un patronyme suédois parmi le groupe de lord Selkirk, dans la vallée de la rivière Rouge, au Manitoba; c'est la première attestation de la présence de colons suédois au Canada. De 1868 à 1914, plus d'un million de Suédois s'installent aux États-Unis et au Canada.

Article

​Hilda Ramacière

Hilda Ramacière (née Hildegard Weiland), travailleuse communautaire et bénévole (née le 7 novembre 1927 à Zizenhausen, Allemagne; décédée le 6 janvier 2010 à Montréal, Québec). Mme Ramacière s’est distinguée par son engagement social dans le quartier du Plateau Mont-Royal. Femme de tête et déterminée, elle incarne la fierté de la communauté immigrante de Montréal.