Naviguer "Histoire/Personnages historiques"

Afficher 561-580 de 669 résultats
Article

Samuel de Champlain

Samuel de Champlain, cartographe, explorateur, administrateur colonial, auteur (né vers 1567 à Brouage, en France; décédé le 25 décembre 1635 à Québec). Connu comme le «Père de la Nouvelle-France», Samuel de Champlain joue un rôle central dans l’établissement et les débuts de cette colonie, de 1603 à 1635. On lui attribue également la fondation de la ville de Québec en 1608, ainsi que l’exploration de la côte atlantique (enAcadie), de l’intérieur du Canada ainsi que la région des Grands Lacs. Contribuant en outre à la fondation de colonies françaises en Acadie et à Trois-Rivières, il établit des relations amicales et des alliances avec divers groupes des Premières Nations, dont les Montagnais, lesHurons, les Odawaset les Népissingues. Pendant de nombreuses années, Samuel de Champlain demeure le principal responsable de l’administration de la colonie de la Nouvelle-France. En plus de nombreuses cartes d’Amérique du Nord, il publie quatre ouvrages au cours de sa vie, seuls témoignages écrits de la Nouvelle-France du début du 17e siècle.

Article

Samuel Glode

Samuel Glode (également orthographié Gloade), bûcheron, guide de chasse et de pêche, trappeur, soldat et héros de guerre mi’kmaq (né le 20 avril 1880 à Milton, en Nouvelle‑Écosse; décédé le 26 octobre 1957 à Halifax, en Nouvelle‑Écosse), était un vétéran de la Première Guerre mondiale. Il a servi dans le génie et a reçu la Distinguished Conduct Medal (DCM) pour ses actions héroïques, après l’armistice du 11 novembre 1918.

Article

Samuel Hearne

Samuel Hearne, explorateur, négociant en fourrures, auteur, naturaliste (né en 1745 à Londres, en Angleterre; décédé en novembre 1792 à Londres, en Angleterre).

Article

Samuel, Lewis

Lewis Samuel, négociant et philanthrope (Kingston upon Hull, Angleterre, 1827 -- Victoria, 10 mai 1887). Samuel est à l'origine de l'organisation de la communauté juive de Toronto.

Article

Sara Riel

Sara Riel (également connue sous le nom de sœur Marguerite Marie), sœur de Louis Riel, Métisse, Sœur grise et missionnaire, agente de liaison culturelle, enseignante, fondatrice d'une organisation catholique laïque (née le 11 octobre 1848 à Saint-Boniface, colonie de la rivière Rouge [maintenant Manitoba] décédée le 27 décembre 1883 à Île-à-la-Crosse, SK). Sara Riel est la première Sœur grise métisse et missionnaire dans le nord-ouest du Canada. Elle s’efforce d'habiliter les Métis et les femmes à travers des études catholiques et en langue anglaise. Sa formation et ses aptitudes multilingues en font une médiatrice précieuse entre les cultures conflictuelles de la première colonie de la rivière Rouge. Aujourd'hui, une organisation caritative établie par les Sœurs grises du Manitoba porte son nom.

Article

Sarah Edmonds (Frank Thompson)

La Néo-Brunswickoise Sarah Edmonds (alias Franklin Thompson) a été infirmier, sous un déguisement d’homme, dans l’armée de l’Union nordiste, lors de la guerre de Sécession. D’après son autobiographie, elle a aussi mené un certain nombre de missions d’espionnage sur le territoire de la Confédération sudiste.

Article

Scandale du Pacifique

Le scandale du Pacifique (1872-1873) est le premier grand scandale politique au Canada après la création de la Confédération. En avril 1873, le premier ministre sir John A. Macdonald et les grands dirigeants du gouvernement conservateur sont accusés d’avoir sollicité de l’argent de la part de sir Hugh Allan, magnat du transport maritime, pour financer les élections en échange du contrat de construction du chemin de fer du Canadien Pacifique. À cause de cette entente, John A. Macdonald et son gouvernement sont forcés de démissionner en novembre 1873, mais cette démission ne détruit pas le premier ministre sur le plan politique. Cinq ans plus tard, il mène son Parti conservateur au pouvoir de nouveau et il occupe le poste du premier ministre encore pendant 18 ans.

Article

Scott, Thomas

Thomas Scott, insurgé, ouvrier (né vers 1842 à Clandeboye, dans le comté de Down, en Irlande; décédé le 4 mars 1870 à la colonie de la rivière Rouge). Thomas Scott était un protestant irlandais. En 1869, il s’est installé à la colonie de la rivière Rouge et a intégré le Parti canadien. À deux reprises, ses actions contre le gouvernement provisoire d’Assiniboia ont conduit à son arrestation et à son emprisonnement. Il a été reconnu coupable de trahison et exécuté par le gouvernement provisoire, dirigé par Louis Riel, le 4 mars 1870. Son exécution a conduit à l’expédition de la rivière Rouge, une force militaire envoyée au Manitoba par le premier ministre sir John A. Macdonald pour affronter les Métis à la rivière Rouge. À compter de ces événements, les Ontariens protestants, en particulier les membres de l’ordre d’Orange, ont milité pour que Louis Riel paye pour la mort de Thomas Scott. L’exécution de ce dernier a conduit à l’exil de Louis Riel et à sa propre mise à mort pour trahison en 1885.

Article

Semple, Robert

Robert Semple, gouverneur en chef de la Terre de Rupert (Boston, Mass., 26 févr. 1777 -- colonie de la rivière Rouge, 19 juin 1816). Fils d'un important commerçant de Londres et ancien Loyaliste, Semple est appelé à beaucoup voyager pour l'entreprise de son père et devient un auteur prolifique.

Article

Shawnadithit

Shawnadithit (également connue sous le nom Nance ou Nancy April), la dernière des Béothuks (née entre 1800 et 1806 dans ce qui est aujourd’hui Terre-Neuve; décédée le 6 juin 1829 à St. John’s). Les témoignages de Shawnadithit sur la culture béothuque continuent de façonner notre compréhension moderne de son peuple. En 2007, le gouvernement fédéral a annoncé l’installation d’une plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada reconnaissant l’importance de Shawnadithit dans l’histoire du Canada.

Article

Shickluna, Louis

Louis Shickluna, constructeur de navires (Senglea, Malte, 16 juin 1808 -- St. Catharines, Ont., 24 avril 1880). Il se lance dans la construction de navires à Youngstown, dans l'État de New York, dès 1835. Il déménage plus tard à St.

Article

Si’k-okskitsis

Si’k-okskitsis (aussi connu sous divers noms tels que Black Wood Ashes, Charcoal, The Palate, Paka’panikapi, Lazy Young Man et Opee-o’wun), guerrier Kainai, chef spirituel (né autour de 1856 dans la région qui est maintenant connue comme le sud de l’Alberta; décédé le 16 mars 1897 à Fort Macleod, en Alberta). Si’k-okskitsis a été impliqué dans une dispute familiale qui s’est terminée en meurtre. Il s’est enfui, mais a éventuellement été capturé par la police, a été jugé et pendu. L’histoire de la vie de Si’k-okskitsis aborde des thèmes plus vastes sur les relations entre les peuples autochtones et les colons, l’histoire de la colonisation des prairies canadiennes, et les changements dans les modes de vie des Plaines. 

Article

Simon Girty

​Simon Girty, pionnier, agent du département britannique des Affaires indiennes, colon loyaliste du Haut-Canada (Ontario) (né le 14 novembre 1741 près de Harrisburg, en Pennsylvanie; décédé le 18 février 1818 à Malden, dans le Haut-Canada).

Article

Sinnisiak

Sinnisiak (mort v. 1930) et Uluksuk (mort en 1924), chasseurs inuits de la région de Coppermine dans les Territoires du Nord-Ouest, ils sont les premiers Inuits jugés pour meurtre en vertu de la loi canadienne.

//