Naviguer "Femmes"

Afficher 21-40 de 67 résultats
Article

Brooke, Frances

À Québec, elle écrit un ouvrage qui peut être considéré comme le premier roman canadien, The History of Emily Montague (1769), dont elle enrichit la trame en décrivant les paysages et le climat, le cours des événements et les habitants de la nouvelle colonie.

Article

Catherine (SAR la duchesse de Cambridge)

Son Altesse Royale (SAR) la duchesse de Cambridge, née Catherine « Kate » Middleton le 9 janvier 1982 à Reading au Royaume-Uni, est l’épouse de Son Altesse Royale le duc de Cambridge (le prince William), qui est second en ligne pour la succession des trônes du Canada, du Royaume-Uni et de quatorze autres royaumes du Commonwealth. Kate est devenue célèbre dans le monde entier pour son engagement dans diverses œuvres de bienfaisance et son sens de la mode, et est étroitement liée à la modernisation de la monarchie. William et Kate ont trois enfants, le prince George de Cambridge (né le 22 juillet 2013), la princesse Charlotte de Cambridge (née le 2 mai 2015) et le prince Louis de Cambridge (né le 23 avril 2018).

Article

Chloe Cooley et la loi visant à restreindre l'esclavage dans le Haut-Canada

​Bien qu'on sache bien peu de choses au sujet de Chloe Cooley, une esclave dans le Haut-Canada, sa lutte contre son « propriétaire », le sergent Adam Vrooman, a précipité l'adoption de la Loi visant à restreindre l'esclavage dans le Haut-Canada en 1793. Il s'agissait de la première loi à restreindre la traite des esclaves dans les colonies britanniques.

Article

Catharine Parr Traill

Catharine Parr Traill (nom de naissance Strickland), pionnière, écrivaine et botaniste (née le 9 janvier 1802 à Londres, en Angleterre; décédée le 29 août 1899 à Lakefield, en Ontario). Les livres de Catharine Parr Traill font partie des premiers ouvrages considérés comme importants en littérature canadienne. Certaines de ses œuvres, comme The Backwoods of Canada: Being Letters from the Wife of an Emigrant Officer (1836), relatent en détail la vie des premiers colons au Canada tandis que d’autres, comme Canadian Wildflowers (1868) et Studies of Plant Life in Canada (1885), sont l’occasion de partager ses connaissances de botaniste amateur.

Article

Hart, Julia Catherine

Julia Catherine Hart, née Beckwith (Fredericton, 10 mars 1796 -- id., 28 nov. 1867). Elle est la première romancière canadienne de naissance à être publiée. Son roman, St.

Article

Les Cinq femmes célèbres

Les « Cinq femmes célèbres » de l'Alberta étaient des militantes dans la révolutionnaire Affaire « Personne ». Dirigé par la juge Emily Murphy, le groupe comprenait Henrietta Muir Edwards, Nellie McClung, Louise Crummy McKinney et Irene Parlby.

Article

La Corriveau

La Corriveau est le surnom populaire de Marie-Josephte Corriveau (née le 14 mai 1733 à Saint-Vallier, Québec; décédée le 18 avril 1763 à Québec).

Article

Luce Cuvillier

Luce Cuvillier, femme d’affaires et philanthrope (née le 12 juin 1817 à Montréal, Québec; décédée le 28 mars 1900 à Montréal).

Article

Marie-Marguerite d'Youville

Les soeurs sont appelées « grises » (au sens d'« éméchées ») parce que les d'Youville ont la réputation de profiter du commerce de l'eau-de-vie. En 1747, on leur confie la direction de l'Hôpital général de Montréal, fondé en 1692 par François Charon de La Barre mais alors en faillite.

Article

Marie de l'Incarnation

Marie de l'Incarnation, née Marie Guyart, fondatrice des œuvres de l'ordre de Sainte-Ursule au Canada, mystique et écrivaine (née le 28 octobre 1599 à Tours, en France; décédée le 30 avril 1672 à Québec). Ses écrits sont parmi les plus importants témoignages de la fondation de la colonie de la Nouvelle-France et des débuts de l’implantation de l’Église catholique en Amérique. Son œuvre d’enseignement contribue à établir les fondements de l’éducation au Canada.

Article

Demasduwit

Demasduwit (aussi connue sous les noms de Shendoreth, Waunathoake et Mary March), une des dernières Beothuk (née en 1796; morte le 8 janvier 1820 à baie des Exploits, Terre-Neuve). Demasduwit a contribué à la préservation de la langue et de la culture des Beothuks. En 2007, le gouvernement du Canada l’a reconnue comme une personne d’importance historique nationale.